L' art: revue hebdomadaire illustrée — 1.1875 (Teil 1)

Seite: 220
DOI Artikel: DOI Seite: Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art1875_1/0241
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
Charlet, presque dès le commencement, avait été en possession de quelques-unes des qualités
qui font la meilleure part de son talent, l'observation, la justesse, la verve, le mouvement. Les
règles générales qu'il a formulées en 1839 et 1ul sont 'e résumé de son expérience et de sa
pratique se retrouvent à peu près aussi complètement dans ses premiers essais que dans ses
dernières compositions.

On est trop habitué à considérer Charlet comme un simple fantaisiste qui jette ses traits au
hasard et qui dessine uniquement d'instinct, sans s'inquiéter d'autre chose. Il est certain que la
méditation n'était pas une des occupations les plus habituelles de sa vie, que le tempérament et même
le caprice sont pour beaucoup dans son œuvre; mais au milieu de tout cela, il faut reconnaître
qu'il avait fini par se former sur le but et sur l'enseignement du dessin des doctrines très-nettes et
très-arrètées. Si la fantaisie dominait souvent dans le choix de ses sujets, elle n'étendait pas son
empire jusqu'au dessin lui-même. On va pouvoir en juger par quelques citations que nous emprun-
terons à Charlet lui-même.
loading ...