L' art: revue hebdomadaire illustrée — 1.1875 (Teil 1)

Seite: 282
DOI Artikel: DOI Seite: Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art1875_1/0305
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
2Qi L'ART.

tour envahit et délaisse, sous l'ombre de ces bois mélancoliques de la Morvonnais, si chers à Cha-
teaubriand, à Lamennais, à Maurice de Guérin. C'est là qu'il s'est pris d'une sympathie durable
pour ces petits arbustes, frêles, trapus, échevelés, qui, sur la cime des falaises rasées par le vent
du nord, s'obstinent à se dresser contre la tempête, le dos courbé par les rafales, les pieds tordus
dans le granit. L'arbre, comme l'homme, est un être qui change de caractère, suivant qu'il vit avec
ses semblables ou qu'il vit seul; il y a des arbres bourgeois, des arbres du grand monde, des arbres
travailleurs ; çà et là, on rencontre aussi des arbres en exil, veufs ou ermites; ceux-ci ont l'air de
penser davantage et de souffrir plus que les autres. M. de Bellée fraye volontiers avec ces derniers.

Un Hangar.

D'après un tableau de M. de Bellce; dessin de l'auteur, gravure de Smeeton.

Après l'Arbre qui a été, évidemment, le premier amour du paysagiste, ce qu'il aime le plus, c'est la
Mer, la mer capricieuse, indomptable, vivante de l'Armorique, celle qui passe de la joie aux colères,
de la caresse aux morsures avec de si effroyables rapidités. Il s'amuse, le curieux ! sans bouger de
place, à la voir faire toutes ses mines, prendre toutes ses faces, successivement, dans la môme
journée, sur le même lieu; c'est ainsi qu'il nous montre le Sillon Talbert sous quatre aspects diffé-
rents : à marée basse, à marée haute, pendant la récolte du varech, par un ciel d'orage; rien ne révèle
mieux que ces variations multipliées sur le même thème la sensibilité d'imagination dont est doué
l'artiste. Aussi ses études, même à Belle-Ile, sur la cùte farouche que bat la Mer Sauvage, sont-elles
exemptes de toute monotonie, et si le Temps de neige à Saint-Cast, le Crépuscule au Bas-Bènau, la
Baie de Paimpol à mer basse, la Baie de la Fi'esnaye, sont faits pour ravir les esprits portés aux rêves
nobles et tristes, la Récolte du varech au sillon Talbert, l'Anse de Stavavnot, la Rentrée des barques de
loading ...