L' art: revue hebdomadaire illustrée — 1.1875 (Teil 1)

Seite: 317
DOI Artikel: DOI Seite: Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art1875_1/0342
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
SUR LA CURIOSITÉ. 317

renommés. Au xvne siècle nous avons pour ancêtres Mazarin et Jabach à qui le Louvre doit le meilleur
de son trésor, Chantelou l'ami du Poussin, Le Nôtre, le Père Lachaise, Bégon et de Marolles que
notre ami Duplessis connaît si bien, Girardon et André Boulle, Vaillant qui avalait ses médailles
pour les soustraire aux pirates, Brienne que j'ai de bonnes raisons pour ne pas oublier, Richelieu,
la Vrillière, Créquy, Nointel, Lamoignon; les grandes dames et les grands seigneurs, les présidents et
les lettrés, Fouquet, Loménie, Ménage, Furetière et le chancelier Séguier, Ms de Chavigny et
d'Aiguillon, du Harlay et Gaston d'Orléans, Colbert et Condé, que sais-je? Les plus beaux noms
de France sont les nôtres.

Voulez-vous remonter plus loin? Voici Gabrielle d'Estrées, Peiresc et Bagarris, le fondateur de

Portrait de Charles Sauvageot.
D'après la gravure de M. Henriquel ; dessiné par Bocourt, gravé par Tourfaut.

notre Cabinet des médailles; voici les Valois, Diane de Poitiers, Catherine de Médicis dont nous
pouvons enfin lire l'inventaire, Montmorency, d'Urfé et ces grandes figures que chacun salue au
passage : de Thou, Grolier, Amyot, George d'Amboise, et leurs devanciers les princes de la maison
de Bourgogne qui eurent tous la passion des belles collections.

Plus avant dans le moyen âge, voici les abbés de nos grands monastères; voici les fondateurs
de Saint-Denis et de la Sainte-Chapelle qui furent nos premiers musées. Si je voulais descendre encore
et fouiller l'arbre généalogique jusqu'aux racines, je vous montrerais nos ancêtres inconnus, ces
grands seigneurs gallo-romains qui faisaient venir d'Italie et de Grèce les bronzes merveilleux
que l'on retrouve aujourd'hui dans le vieux sol gaulois.

Voilà pour la branche française. Vous voyez, monsieur, crue nous sommes de bonne maison.

La branche latine n'est pas moins riche en noms retentissants. On connaît aujourd'hui ces princes
loading ...