L' art: revue hebdomadaire illustrée — 1.1875 (Teil 1)

Seite: 323
DOI Artikel: DOI Seite: Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art1875_1/0348
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
SUR LA CURIOSITE. 323

Soltykoff, dispersée au vent des enchères, achève de mettre le feu aux quatre coins de la curiosité.

Notre école de peinture n'avait pas attendu cette grande explosion pour se mettre en branle. Il y
a quarante ans, les grands amateurs comme le chevalier Erard, la duchesse de Berry, Casimir Périer,
Perregaux, Aguado, n'ouvraient guère leur porte qu'aux anciens maîtres. La peinture moderne.

Vase en porcelaine de Chine, famille rose.
xvie siècle, de im,3Ô de haut.
(Collection de M. Edouard André. — Exposition de ['Union Centrale des Beaux-Ans, de 1874.)

Gravure de Méaulle.

livrée à elle-même, luttait encore, sans dépasser le cercle de quelques timides acquéreurs. A partir
de 1849, les contemporains prennent la corde tout à coup et commencent, lentement d'abord, mais à
coup sûr, leur mouvement ascensionnel. Bientôt l'élan donné par la curiosité se communique aux
tableaux; l'Exposition de 1855, en montrant pour la première fois l'ensemble et la puissance de
notre école, est le signal d'une nouvelle hausse qui ne s'arrête qu'en 1870, pour reprendre de plus
belle et atteindre son apogée en 1872.

Cependant l'archéologie s'empare à son tour de ces documents nouveaux. Quel charme en effet
loading ...