L' art: revue hebdomadaire illustrée — 1.1875 (Teil 1)

Seite: 359
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
SOCIÉTÉ DES AMIS DES ARTS DE PAU. 359

Japo.v- — Le Mikado a commandé au peintre italien Ugolini,
pour décorer sa résidence de Takeo, son portrait, celui de son
auguste épouse et ceux de tous les souverains d'Europe. Si cette
collection de portraits, grandeur nature, répond à ses vœux, le
Mikado, souverain temporel du Japon, a l'intention de fonder au
pays des potiches une école de peinture italienne.

Pays-Bas. — Dans le Nederlandsche Kunstbode, M. H. L.
Berckenhoff, de Purmerende, dit avoir découvert quatre pein-
tures sur verre de Klaas Kornelisz, de Delft, né en 1571, cité
par Carel van Mander, en ses Vies des Peintres néerlandais,
comme un très-habile peintre verrier, élève et neveu de Michiel
Jansz. Miereveldt. Ces peintures représentent les quatre saisons.

LA SOUSCRIPTION AU MONUMENT DE COROT

LISTE COMMUNIQUEE A L'ART PAR M. E. DALIPHARD, SECRÉTAIRE DU COMITE COROT.

Report. . . . 305 fr.

E. Daliphard. .
A. Feyen-Perrin.
E. Lavieille . .
Lansyer ....
H. Moulin. . .

Béguin.....

Karl Daubigny .
Daubigny, père.
Lenfant ....
11. Mignan, . .
E. Damoye. . .
Iiegereau. . . .
Eug. Feyen. . .
Martial Potemont
Ed. Rhem . . .
E. Champion. .
Paul Champion .
Pierre Bureau. .

A reporter.

20

fr.

20



20



20



5



20



20



20



20



5



20



10



20



5



20



20



20



20



305

fr.

Ch. Quinet.................. 20

Ch. Gosselin................. 20

L. Lemaire.................. 20

De Groiseilliez................ 20

H. Hanoteau................. 20

Altred Duvivier................ 10

De la Rochenoire............... 20

Oudinot................... . . 20

Edouard Frère................ 20

475 fr-

Total des listes précédentes............ 595

Total. . . . 1,070 fr.

Auquel il faut ajouter une seconde souscription
de 20 francs, qu'envoie de Lille M. Louis Sauvaige
qu'une erreur typographique avait fait habitant de
Litré, donc tctal................1,090 fr.

DESSINS DE MILLET

PROVENANT

DE LA COLLECTION DE M. G. ET EXPOSES AU PROFIT DE LA FAMILLE DE L'ARTISTE

Rue Saint-Georges, n° 7, du mardi 6 a\ril au jeudi 6 mai 1875.

C'est un pèlerinage à faire et qui, nous l'espérons bien,
comptera d'innombrables dévots. Il faut savoir le plus grand gré
à M. Emile Gavet d'avoir consenti à exposer une partie de sa
magistrale série de dessins et de pastels de Millet, et à M. Francis
Petit d'avoir organisé chez lui cette exhibition d'élite avec infini-
ment de goût. La salle qui a été construite tout exprès, est par-
faitement disposée; la distribution de la lumière est excellente et
permet d'étudier chaque 3essin dans les meilleures conditions.
Leur examen attentif ne peut manquer de rallier à Millet le petit
nombre de dissidents restés rebelles à son art; leur simplicité
unie à tant de tournure, leur profond caractère de vérité attirent
magnétiquement les visiteurs et leur font comprendre le maître
éminent qui a été comme une sorte de pontife du culte de la
terre et de ceux qui la fécondent.

Ce qui déroute complètement, c'est la personnalité absolue
du procédé qui va jusqu'à l'absence apparente de procédé ; il
faut une science prodigieuse pour dissimuler à ce point les
moyens employés, tout en donnant si victorieusement l'impres-
sion de la vie. Le fait est plus spécialement saisissant dans le

Parc à moutons: effet de lune. De près, il est impossible de
se rendre compte des animaux; on ne distingue qu'un fouillis de
traits rayonnants qui semblent se rattacher à l'astre des nuits
comme à un centre commun; reculez de quatre pas, tout y est ;
et vous ne pouvez vous empêcher de vous incliner devant cet
inexplicable chef-d'œuvre et de reconnaître qu'aucune autre
manière ne traduirait avec autant de justesse cette enveloppe
flottante, produit des rayons et des ombres nocturnes.

Pour nous il est évident que cette exposition, dont M. Emile
Gavet s'est généreusement imposé tous les frais, grandira encore
de beaucoup le grand nom de Millet; les mollesses de touche
que l'on est parfois en droit de reprocher à sa peinture quand
elle a été par trop cherchée, vous n'en trouverez nulle trace dans
ses dessins qui tous portent le sceau puissant d'un maître.

La collection de M. Gavet ne comprend pas moins de quatre-
vingt-seize dessins; il en a exposé quarante-six; on ne saurait
trop désirer de devoir à leur heureux possesseur la bonne fortune
d'en pouvoir admirer la seconde partie.

L. D.

SOCIETE DES AMIS DES ARTS DE PAU

La onzième exposition de cette Société vient d'avoir lieu ; sur
371 tableaux, 74 ont été vendus, ce qui constitue un excellent
résultat, car il témoigne d'un progrès continu. Une toile a été

achetée pour le Musée de la ville : le Bon Samaritain de Ribot;
les autres sont des œuvres de MM. Anker, Appian, d'Apvril,
Arus, Bataille, Bernède, Boudin, Boze, Brissot de Warville,
loading ...