L' art: revue hebdomadaire illustrée — 1.1875 (Teil 1)

Seite: 372
DOI Artikel: DOI Seite: Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art1875_1/0400
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
372 L'ART.

nymphe émue », les « duvets de pèche », les « jaunes Pompadour », etc., pailletés d'or et d'argent;
ils portent le bas de soie bien tendu, l'escarpin à boucles de strass, et prennent les poses et les
expressions les plus variées. Chacun exprime son jugement par un geste on par un jeu de physionomie;
l'un d'eux, plus consciencieux et plus amateur, s'est tout à fait détaciié du groupe pour lorgner de
très-près les formes de l'académie rose. Un détail qui amuse l'œil et joue un rôle dans ce tableau, c'est
le reflet de ces tons divers des étoffes sur le sol de porphyre et de marbre. — Tel est le sujet, mais il
faut se figurer chaque accessoire de cet éblouissant intérieur rendu par un artiste aussi consciencieux
que Desgoffe, ne faisant pas plus de sacrifice que lui, ne noyant rien dans l'ombre, tenant compte de

Portrait de M. P. d'Épinay
(Costume du temps de Goya, xviii* siècle.)
Gravure de A. Léveillé, d'après un dessin à la plume de Fortuny, appartenant à M"* Blanche Pierson.

toutes les paillettes, de tous les accidents, de toutes les facettes des objets et des mille feux de
la lumière. Au point de vue du tableau, tel qu'il devrait être conçu dans son harmonie, il y a beaucoup
à dire, mais le vice évident de cette toile curieuse, si étonnante par certains côtés, et qui est peut-être
une toile unique au point de vue d'une certaine exécution, c'est que l'homme n'y joue pas un rôle supé-
rieur à celui qu'y jouent les choses et les natures mortes. Fortuny ne serait sans doute jamais allé plus
loin dans ce prodigieux rendu1.

Charles Yriarte.

(La suite au prochain numéro )

l. Nous devons à l'obligeance de M. le baron Ch. Davillier la communication de la plupart des dessins originaux que nous avons
reproduits dans cet article.
loading ...