L' art: revue hebdomadaire illustrée — 1.1875 (Teil 1)

Seite: 381
DOI Artikel: DOI Artikel: DOI Artikel: DOI Seite: Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art1875_1/0409
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
DESSINS DE MILET.

381

On espère pouvoir trouver, dans les vastes bâtiments du
Collège romain, un local convenable pour cette intéressante
collection. Ces communications ont été accueillies avec une vive
satisfaction.

Avant de se séparer, l'assemblée a voté, après un court
débat, la création d'une caisse de secours mutuels entre les
membres de l'Académie.

Russie. — Il y a déjà longtemps qu'une souscription publi-
que a été ouverte pour élever un monument au célèbre poète
russe Alexis Pouschkine. Une somme de 70,000 roubles a été
recueillie. Le monument avait été mis au concours, mais sans
succès. Aucun des projets n'avait pu être approuvé. On vient de

tenter une nouvelle épreuve qui, d'après une correspondance
adressée au Standard de Londres, paraît devoir être plus heu-
reuse. Le correspondant mentionne avec éloge un plan de M. Au-
tokolsky, auteur d'une remarquable statue d'Ivan le Terrible. Le
poète serait représenté assis sur un rocher entouré de gradins
peuplés des principaux personnages de ses créations littéraires,
lesquels sembleraient ainsi s'élancer vers lui. D'après le corres-
pondant du Standard c'est là une conception à la fois simple et
originale. La simplicité est plus contestable que l'originalité. La
dépense dépassera de beaucoup le produit actuel de la souscrip-
tion, mais on compte sur le grand nom de Pouschkine pour attirer
de nouveaux dons.

LA SOUSCRIPTION AU MONUMENT DE COROT

LISTE COMMUNIQUEE A L'ART PAR M. E. DALIPHARD, SECRÉTAIRE DU COMITE COROT.

Baron.................... 10 fr.

Rapin . •................... 3

Galerne................... 3

Bernier................... 20

Beugnet................... 20

Quevremonc......>..........'.. 10

A. Segé................... 10

Boudot................... 5

A. Ranvier.................. 10

A. Dclalonde................. 10

A.-A. Hirsch ................. 10

Alfred Hartmann............... 20

Gabrielle Toussaint.............. 1

E. Devé................... 20

A.-L. Régnier................ 10

Ant. Bovy.................. 10

E. Gustave.................. 5

Besmes.................... 5

Aug. Cabanel................. 20

P. de Mortemart................ 20

A reporter. . . . 222 fr.

Report. . . . 222 fr.

Luminais................... 10

Protais.................... 10

Louis Leloir................. 10

Carolus Duran................ 10

De Chennevières................ 10

De Tauzia.................. 10

Jules Lefebvre................ 10

Vollon.................... 5

J. Laurens.................. 5

Eudoxe Marcille............... 10

A. de Neuville................ 10

Cottier..................... 20

Leclère................... 5

Edouard André................ 20

Comte d'Osmont............... 20

Ch. Busson.................. 10

Henri Brustleim, à Mulhouse.......... 20

417 fr.

Total des listes précédentes............1,090

Total. . . . 1,507 fr.

DESSINS DE MILLET

PROVENANT

DE LA COLLECTION DE M. G. ET EXPOSÉS
Rue Saint-Georges, n° 7, du ma

Nous tenons à revenir sur cette exposition, à laquelle la
presse ne saurait trop se montrer sympathique. Millet n'a laissé
aucune fortune; visiter l'exhibition puissamment intéressante
organisée aux frais de M. Emile Gavet en faveur de la veuve
et de la famille de ce maître si sincère et qui honore si haute-
ment l'école française, ce n'est qu'acquitter une dette nationale et
chacun doit avoir à cœur de le faire.

Le dimanche l'entrée est gratuite; la mesure est excellente,
et nous ne songeons nullement à la critiquer, mais il nous semble
indiscutable que la plupart des visiteurs gratuits seraient heureux
de joindre aux recettes de la semaine leurs volontaires offrandes,
et qu'on aurait dû prendre les mesures nécessaires pour accueil-
lir ces dons, si modestes qu'ils puissent être; il est temps encore
de réparer cette omission.

Quant à la presse, son devoir est tout tracé et elle n'y fail-
lira pas; elle se fera un point d'honneur de prêter le concours le
plus large de sa publicité à l'œuvre de M. Gavet.

h'Art prépare une étude qui sera accompagnée de nombreuses

AU PROFIT DE LA FAMILLE DE L'ARTISTE

rdi 6 avril au jeudi 6 mai 1875.

illustrations d'après les dessins de cette magistrale collection.

Ce qui est navrant, c'est l'attitude de l'administration de
l'assistance publique en cette circonstance; elle prélève quoti-
diennement onze pour cent de la recette ; c'est on ne peut plus
légal et sous ce rapport il n'y a qu'à s'incliner. Mais quand un
grand artiste meurt après avoir sacrifié toute sa vie au seul
culte de l'art et de l'honneur, et laisse derrière lui une veuve et
neuf enfants, on cherche en vain à se soustraire à un sentiment
intérieur de révolte en voyant opérer cet écornement quotidien
des recettes. A en croire le proverbe, il est avec le Ciel des accom-
modements; sur cette généreuse terre de France l'assistance
publique aurait-elle seule l'inviolable privilège de 1 inflexible
âpreté? Nous croyons fermement qu'il suffira d'avoir signalé
pareille situation pour que ceux qui sont à la tête de cette admi-
nistration comprennent qu'il y va de leur dignité d'examiner
ce qu'il y a à faire pour trancher la question dans le seul sens
où elle puisse être noblement tranchée.

L. D.
loading ...