L' art: revue hebdomadaire illustrée — 1.1875 (Teil 2)

Seite: 32
DOI Artikel: DOI Seite: Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art1875_2/0041
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
3 2 L'ART.

Carmen dans le trio des cartes, et surtout, au début du troisième acte, le chœur des bohémiens, le
meilleur morceau peut-être de la partition, et le plus personnel à coup sîir.

Mais c'est le coloris, plus encore que le sentiment poétique, qui fait l'attrait de la musique de
M. Georges Bizet, non pas la couleur procédant par grandes masses d'ombres et de lumières, mais le
coloris du détail, touché d'un pinceau ferme et fin, minutieusement dessiné, et pour ainsi dire taillé et
éclairé à facettes. Ce compositeur tient de l'orfévae autant que du peintre. Styliste à la façon des
joailliers de poésie du Parnasse actuel, il fait le morceau de musique comme Sully Prudhomme fait le
sonnet, raffinant parfois jusqu'à l'excès sa couleur et sa forme, et si, entre telle pièce achevée, exquise,

M. DUVERNOY, DANS LE ROLE DE MORALES. M. Du FRICHE, DANS LE ROLE DE ZUN1GA.

Fac-similé de croquis par P. Renouard.

et telle autre d'une originalité cherchée, mais qui se retrouve, sinon au théâtre, du moins au piano, il
se glisse quelque banalité, la faute en est moins au govit naturel de l'artiste, un délicat entre les
délicats, qu'aux vieilles conventions auxquelles il a cru devoir faire dans son œuvre une place trop
grande sans doute à son gré, bien qu'insuffisante peut-être au gré de la foule.

Il faut noter, parmi les qualités distinctives du talent de M. Bizet, l'entente delà scène, la souplesse
et la sûreté avec lesquelles sa musique, toujours en éveil, suit les moindres péripéties de l'action, les
mouvements les plus imperceptibles du dialogue. Déjà il avait montré à cet égard de remarquables
aptitudes dans ses précédents ouvrages, les Pêcheurs de perles, la Jolie Fille de Perth, Djamileh, et même
dans ses mélodrames de l'Artésienne, d'où il a tiré une suite d'orchestre qui porte encore l'empreinte
du théâtre.

A ce point de vue, sans faire un compte rendu tardif et inutile des représentations de Carmen, il
est juste de signaler le concours précieux qu'ont prêté au compositeur les interprètes de son œuvre, en
tête Mme Galli-Marié, qui chante, joue et danse le personnage principal avec une verve réaliste endiablée
loading ...