L' art: revue hebdomadaire illustrée — 1.1875 (Teil 2)

Seite: 36
DOI Artikel: DOI Seite: Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art1875_2/0045
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
36

L'ART.

générales ou particulières ; mais pendant les travaux du placement les portes seront fermées à tout le
monde sans exception. »

Il en résulte que si le placement laisse à désirer, c'est au Jury qu'on doit s'en prendre, à moins
que l'Administration n'ait pas tenu compte de ses avis, et dans ce cas il était tenu de dégager sa res-
ponsabilité en portant les faits à la connaissance du public. Puisqu'il a gardé le silence, on est en droit
de conclure à son entière approbation des travaux du placement. C'est donc à lui qu'il faut adresser
les plus vifs reproches pour n'avoir point senti qu'il y allait de la dignité de l'école française, de ne pas
laisser échapper l'occasion de rendre un hommage éclatant au maître vénéré dont elle déplore la
perte, qui n'a jamais déserté les expositions et qui relève la valeur du triste Salon actuel par l'envoi
posthume de ses œuvres plus jeunes, plus éminentes que jamais. Le Jury devait exiger la présence
de la Danse antique de Corot au Salon d'honneur et à une place d'honneur; c'est le moins qu'il ptit faire
pour l'artiste et pour l'homme.

Paul Leroi.

(La suite au prochain numéro.)
loading ...