L' art: revue hebdomadaire illustrée — 1.1875 (Teil 2)

Seite: 132
DOI Artikel: DOI Seite: Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art1875_2/0145
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
i32 L'ART.

un livret de lui, intitulé les Deux Nuits, qui était loin de réunir les qualités qui constituent un bon opéra-
comique. Lorsque, bien qu'un peu à contre-cœur, Boieldiéu se fut décidé à mettre cet ouvrage en
musique, il s'y dévoua, comme toujours, corps et âme, et voulut en faire un véritable pendant à la Dame
blanche. Il se retira donc dans la petite maison de campagne qu'il possédait à Jarcy, et se mit au travail
avec une véritable passion.

Boieldiéu parait avoir mis la main à quelques autres ouvrages dont il ne reste rien. L'autographe
que nous mettons sous les yeux de nos lecteurs prouve qu'il eut au moins l'intention da composer un
opéra-comique intitulé Crispin sorcier. Cette lettre est adressée à MM. les Membres du Comité du
Théâtre Royal de l'Opéra-Comique :

(yv^J ^ v/tn c^i f "à <jrA~— sw-, a^u<^. -^L, -dS>^Cf
loading ...