L' art: revue hebdomadaire illustrée — 1.1875 (Teil 2)

Seite: 205
DOI Artikel: DOI Seite: Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art1875_2/0228
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
. ce

SALON DE 1875. 20ç

-Qj Owvw»c Z^caft, ^t'^^t. t^a^u.' «,'e. ^«c. "«L £co&.

% Si 4* wv»

&f fV&£tî. «7» /evev*» 1'\^\hJUsS~'9^ oust e-**

Monsieur et bien cher Anonyme,

Si votre lettre ne vous avait acquis des droits à ma plus profonde reconnaissance, je me per-
mettrais peut-être de vous faire observer que, pour n'être pas de Cicéron, ce plaidoyer n'en respire
pas moins un violent parfum />ro io?wo. Je me contenterai de vous dire qu'après mûr examen, je ne
crois pas encore l'heure venue de oie couvrir la tête de cendres, et que j'ai si mauvais caractère que
loading ...