L' art: revue hebdomadaire illustrée — 1.1875 (Teil 2)

Seite: 244
DOI Artikel: DOI Seite: Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art1875_2/0273
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
144 L'ART.

MM. Louis Sauvaige et Auguste Herlin, tous deux membres de la Commission de ce riche Musée si
admirablement administré par un autre artiste, M. Edouard Reynart, qui s'y est dévoué corps et âme
et en a fait la plus belle collection départementale de France. M. Sauvaige, élève de Corot et de
Daubigny, expose deux tableaux : Sous bois (n° 1809) et Au bord de la mer (n° 1810), qui dénotent de
très-sérieux progrès. Le paysage est bien établi et d'une tonalité heureuse; la marine est juste
d'aspect, fort étudiée et a de la grandeur.

Homme d'infiniment d'esprit et de goût, M. Auguste Herlin est un peintre de genre qui, s'il vivait
à Paris, s'y serait depuis longtemps fait un nom justement estimé des amateurs; il pèche par excès
de modestie; en dehors des Salons, on ne voit jamais de ses tableaux, et cependant l'intelligence de
la composition, l'entente du coloris toujours en harmonie avec le sujet, une note piquante à la Sterne,

. pi, , .,;f - ;:.^afr.

Sous BOIS.

Fac-similé d'un dessin de Théophile Chauvel, d'après le tableau de Louis Sauvaiij^.

de l'humour semée sans compter, forment un ensemble attractif bien fait pour fixer l'attention; tous
ces mérites se trouvent réunis dans l'Heure de la promenade (n° 1039). L'artiste a tenu à prouver aussi
que son talent vise plus haut, et il y a très-heureusement réussi. Sa toile (n° 1037) : Vision, un Vendredi
saint che\ les dominicains, qui réservent à leur table la place d'honneur à Jésus-Christ, est à la fois
austère et poétique ; l'ordonnance en est excellente, la couleur fort juste pour qui a vu un réfectoire
de couvent italien, mais la touche est un peu molle ; on lui voudrait plus d'accent,
devenons à nos Parisiens.

.Vl. Eugène Berthelon. — Aux environs d'Argenteuil (n° 173) : bon paysage, sagement peint, trop
sagement; l'excès en tout est un défaut; « cela manque de chien, » me disait un rapin dans son argot
pittoresque.

M. Adolphe Jourdan. — Fillette (n° 1135) : un vague souvenir de Greuze; un peu flou, mais plein
de naïveté et d'un joli mouvement.

M. Ernest Guillemer.— Une Clairière dans la foret de Fontainebleau (n° 994) et Plateau de Belle-
Croix ; foret de Fontainebleau (n° 99 5). Tableaux consciencieusement faits sur nature, toutefois avec un

1. Voir tome II, page 81.
loading ...