L' art: revue hebdomadaire illustrée — 1.1875 (Teil 2)

Seite: 332
DOI Artikel: DOI Artikel: DOI Seite: Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art1875_2/0369
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
L'ART.

elles gardent encore une légère empreinte des caractères qui y
avaient été tracés.

Les tablettes sont écrites en latin et contiennent des quit-
tances ou des listes de noms. Ceux-ci sont déjà connus en grande
partie par d'autres inscriptions pompéiennes. Il est à espérer que
l'étude ultérieure de ces tablettes nous révélera quelques nou-
veaux détails sur la vie privée des Romains à l'époque de l'Em-
pire. ;

Les travaux ont été conduits avec des précautions infinies, et
les tablettes ont. pu être retirées en bon état, mais l'humidité les
a rendues très-fragiles, plus fragiles peut-être que les papyrus
d'Herculanum, qui sont conservés au Musée national.

Un détail intéressant :

Les tablettes étaient liées par petits paquets de trois ou quatre
avec du fil de laine en grande partie parfaitement conservé.

M. le commandeur Fiorelli a fait à l'Académie d'archéologie
un rapport sur cette importante découverte.

En continuant les fouilles dans la maison de Pompéi où l'on
a découvert les tablettes, on a aussi trouvé deux encriers et la
plume qui avait servi à écrire les tablettes. Cette plume est en
métal et presque semblable, comme forme, à nos plumes d'oie.

Le Pungolo ajoute qu'un buste de bronze très-bien conservé
a été trouvé à Pompéi, au même endroit. On suppose que ce
buste représente le propriétaire de la maison.

CHRONIQUE DE L'HOTEL DROUOT

Nous sommes bien en retard avec l'hôtel Drouot. Heureuse- I Nous avons précédemment 1 parlé avec quelques détails de la

ment les dessins dont nous avons à relater la vente ne sont pas vente de l'atelier de Millet et de l'exposition de ses pastels,

de ces. œuvres éphémères aussitôt oubliées qu'entrevues. Aujourd'hui il s'agit de la vente de la magnifique collection de

Berger gardant son troupeau : effet d'automne.
Fac-similé d'un dessin de F. Du Mont, d'après Millet.
(Collection de M. Emile Gavet.)

M. Gavet, vente que nous avons annoncée à plusieurs reprises.

Le tout Paris qui s'occupe d'art connaissait cette collection,
et M. Gavet lui-même avait bien voulu en organiser une expo-
sition partielle au profit de la famille du grand artiste, resté
comme on sait sans fortune, après la production de tant de mer-
veilles et de tant de trésors.

Cette collection se composait de 95 dessins et pastels, dont

1 un certain nombre ont déjà été reproduits par l'Art. Plusieurs
autres accompagnent cette livraison.

Tout a été dit sur Millet, et nous ne voulons pas, en repre-
nant l'éloge de cet artiste de génie, nous exposer à des redites
inévitables. Nous nous contenterons de mentionner quelques-uns
des prix qui ont été atteints par les dessins ou pastels de la col-
lection Gavet.

1. Voir tome ii, pages 69, 95 et 144.
loading ...