L' art: revue hebdomadaire illustrée — 1.1875 (Teil 2)

Seite: 375
DOI Artikel: DOI Seite: Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art1875_2/0414
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
SALON DE 1875. 375

d'une réalisation aisée ; le statuaire doit à la fois faire sourire l'enfant au maître qui l'interroge et
indiquer la douleur si courageusement dissimulée. M. d'Epinay a rempli ce double programme à son
honneur, .mais les séductions de son buste d'une artiste du Gymnase (n° 3056) sont telles que c'est
surtout aux coquetteries exquises de ce marbre qu'est allé le succès.

Je voudrais pouvoir signaler un grand nombre de bustes dus à l'élite de nos sculpteurs ; l'espace
me manque, mais la galanterie et surtout vin légitime hommage à rendre à leur talent me prescrivent
une double exception en faveur de Mlle Sarah Bernhardt, la poétique sociétaire du Théâtre-Français,

Un Secret d'en haut.
Fac-similé d'un dessin de A. Gilbert, d'après le marbre de H, Moulin.

qui a exposé vin gracieux buste de sa sœur1, et tout spécialement en faveur de cette grande dame si
artiste qui se cache sous le viril pseudonyme de Marcello. On sait les fiertés du ciseau qui a reproduit
les traits de Bianca Capello et ses aspirations michelangesques ; de si hautes visées ne pouvaient être
entièrement exemptes de pastiche ; les trois bvistes signés A. Marcello constitvient cette année un
sérieux progrès, car ce sont des œuvres beaucoup plus indépendantes. Je ne m'arrêterai pas au
Redemptor mundi, cela manque d'ampleur et d'élévation divine, mais la Phœbé est digne des excellents
maîtres du xvme siècle et la Belle Romaine a tout à fait grande tournure (nos 3256 à 3258).

J'ai conservé pour terminer ce brillant élève de Barye, M. Hippolyte Moulin, qui expose le

1. N° 2871. Portrait de M,h K. Bernhardi ; buste, marbre.
loading ...