L' art: revue hebdomadaire illustrée — 1.1875 (Teil 2)

Seite: 388
DOI Artikel: DOI Seite: Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art1875_2/0427
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
388 L'ART.

possédé, elle lui aurait confié la garde de son Capitole; mais nous lui préférons hardiment le Thésée et
le Minotaure. Si ce bronze, de quatorze pouces de haut tout au plus, tiré d'une fouille de la Grèce ou
des champs de Pestum, eût été porté à Jules II ou à Léon X, quelle fête au Vatican!

Quand il entreprit ce travail, je pense que Barye s'inquiéta peu du Minotaure de M. Ramey, mais
certainement il dut songer au Thésée du Parthénon : cependant il ne craignit pas d'affronter cette
redoutable comparaison, cet homme, qui, au dire de ses détracteurs, était incapable d'aborder le corps

Centaure et Lapithe.
Fac-similé d'un dessin de A. Lançon, d'après le bronze de Barye.

humain et le nu. Et il eut raison, car placez cette œuvre à côté des plus nobles restes de l'antiquité,
elle ne faiblira pas. Ses dimensions sont petites, direz-vous? mais, en la contemplant, isolez-vous,
comme nous l'avons fait, et bientôt elle prendra des proportions colossales, le Thésée de Barye
deviendra aussi grand qu'une statue de Phidias ou que le Milon du Puget. Par la fierté de son attitude,
par son mouvement et son calme tout ensemble, Thésée ressemble à un des combattants qui
figurent sur le temple d'Ègine. Quel geste énergique du bras droit et que l'on sent bien que le glaive,
tenu à main renversée, va se plonger jusqu'à la garde dans le front du monstre ! Le Minotaure n'est
point indigne de celui qui doit être son vainqueur; il lutte à la fois comme taureau et comme homme,
loading ...