L' art: revue hebdomadaire illustrée — 1.1875 (Teil 2)

Seite: 392
DOI Artikel: DOI Seite: Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art1875_2/0431
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
392 L'ART.

enfer ou par des béquilles en bois. On dirait un navire sur le chantier. Chaque membre peut ainsi se
détacher et Barye, avec son grand tablier, ressemblant à Fischer de Nuremberg, les détachait en effet
et les modelait assis devant son atelier. Je cherchais, sans le comprendre, comment le grand artiste pou-
vait procéder ainsi lorsque mes yeux tombèrent sur une table couverte de notes, de croquis, de bras,
de jambes préparés, de têtes, de torses; chacune de ces parties du corps était traversée par des lignes
verticales, horizontales, portant toutes des chiffres indiquant leurs dimensions proportionnelles à l'en-

Arabe monté sur un chameau.
; Fac-similé d'un dessin de A. Lançon, d'après le bronze de Barye.

semble. Dès lors j'avais le secret de l'exécution de Barye : comme les statuaires antiques, il associait les
mathématiques à l'art. »

Il avait relevé la longueur, l'épaisseur des os de tous les animaux, depuis le colibri jusqu'à l'élé-
phant, et, suivant la grandeur qu'il voulait donner à ses groupes, il procédait par voie de réduction
proportionnelle; aussi ses acteurs sont-ils toujours entre eux en exact rapport de taille. Dès qu'un
animal périssait au Jardin des plantes, on prévenait Barye ; il accourait pour en prendre les mesures,
en modeler les membres, et il l'étudiait avec une minutieuse attention. L'artiste a-t-il classé et mis
en ordre toutes les notes, tous les chiffres, ainsi relevés? Ce serait bien à désirer, car le livre qui les
contiendrait deviendrait un trésor inestimable pour les peintres et les sculpteurs.
loading ...