L' art: revue hebdomadaire illustrée — 1.1875 (Teil 2)

Seite: 427
DOI Artikel: DOI Seite: Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art1875_2/0467
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
I

EAUX-FORTES D'ANTOINE VAN DYCK. 427

premiers états de ces estampes, il en résultait qu'elles étaient devenues à peu près inaccessibles à
ceux qui auraient pu y chercher des leçons et des modèles. Ajoutez que les épreuves d'eau-forte pure
sont d'une telle rareté qu'un amateur ne pourrait dans sa vie tout entière, même au prix des plus
grands sacrifices, en former une collection complète. Or, c'est seulement dans ces états introuvables
que le travail original du maître a été conservé dans toute sa pureté.

M. Duplessis, chargé de la tâche délicate de rechercher les épreuves à reproduire, s'est donc

Adam van Noort, peintre d'histoire.
Fac-similc d'une eau-forte de Van Dyck reproduite par !c procédé Amand Durand.

étudié à donner, dans presque tous les cas, l'eau-forte originale, telle qu'elle est sortie des mains du
maître, avant toutes les additions, tous les remaniements successifs que lui ont fait subir les différents
éditeurs par les mains desquels les planches ont passé. Je doute qu'aucun cabinet d'amateur, que même
les collections publiques les plus riches possèdent la série complète des eaux-fortes dont ce volume
nous offre la réunion.

Aussi a-t-il fallu aller demander à chaque amateur les épreuves uniques qu'il possédait.
M. Duplessis n'a reculé ni devant les voyages ni devant les démarches et les sollicitations, pour com-
parer les différentes épreuves qui lui étaient signalées et arriver à arrêter son choix sur la plus parfaite.
Un plein succès a d'ailleurs couronné cette persévérance. Partout l'érudit bibliothécaire de notre
loading ...