Exposition Internationale d'Art Byzantin <1931, Paris> [Hrsg.]
Exposition internationale d'art byzantin: 28 Mai - 9 Juillet 1931, Palais du Louvre — Paris, 1931

Seite: 38
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art_byzantin1931/0052
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
La stéatite, cette pierre tendre de couleur verdâtre fut,
sculptée comme les ivoires, à côté desquels elle peut
prendre place. Par la finesse et l'élégance du travail,
quelques pièces sont d'une réelle valeur d'art et achèvent
de montrer l'activité et l'habileté de cette grande école
de sculpteurs.

Les Byzantins connurent une grande variété de pierres
fines : cornaline, saphir, calcédoine, améthyste, héliotrope,
hématite, jaspe, albâtre, agate, lapis-lazuli, sardonyx,
cristal de roche, onyx, ophite. Ils en firent des calices, des
patènes, des vases, des coupes. En les appliquant sur les
étoffes, ils font scintiller de mille feux les costumes d'appa-
rat. Ils les incrustent sur les objets d'orfèvrerie. Ils les
taillent ou les gravent pour en faire des bijoux. Mais leurs
camées et leurs intailles n'ont jamais atteint la précision
et la délicatesse des gemmes grecques et romaines. La
glyptique antique et sa finesse aiguë disparaissent progres-
sivement. Sur ces pierres précieuses, on grave ou on
sculpte, le plus souvent sans précision ni vigueur, des scènes
religieuses et profanes, surtout des personnages en buste
ou en pied. Comme sur les monnaies, le relief est de moins
en moins accentué.

* *

Les arts du métal. — Les orfèvres ont exécuté avec une
maîtrise incontestable des œuvres très diverses. On sait .
par les textes qu'ils travaillaient au marteau des objets en
métal précieux, représentant des animaux. Ils savaient
aussi recouvrir de lames d'argent de grandes surfaces et
des pièces monumentales, décorées de figures et d'orne-
ments ciselés, et enrichies de nielle et de pierres précieuses ;
dôme (ciborium) surmontant la sainte table, autel, chancel,
tribune de l'ambon, trônes, sièges, tables. Ces orfèvres
ont ciselé aussi des disques, des plats, des vases, des
bassins et des aiguières, des patènes et des calices, des
plaques, des petites boîtes (capsella), des reliquaires, des


loading ...