L' art décoratif: revue de lárt ancien et de la vie artistique moderne — 2,1.1899/​1900

Seite: 267
DOI Heft: DOI Artikel: DOI Seite: Zitierlink: 
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art_decoratif1899_1900/0295
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
MARS 1900


E. NEWTON

MAtSON A WEYBRtDGE

«parc anglais» en forme l'entourage ordinaire.
Avec ses divisions rectangulaires, ses allées
droites, ses parterres réguliers, ses terrasses, ses
arbres taillés en cônes et boules, ses haies
arrasées, le jardin architectural est une forme
particulière à l'Angleterre, et qu'on y retrouve
dans toutes les belles résidences. Le pittoresque
ne commence que plus loin, au parc. Le jardin
architectural forme la transition entre la bâtisse
et le paysage; il adoucit la sécheresse qu'auraient
les lignes horizontales et verticales, tranchant
directement sur celui-ci.
L'œuvre la plus connue de M. Newton est
la résidence de Buller's Wood à Chislehurst,
bel exemple d'une architecture sortant tout
entière des convenances de l'habitat, et d'une
beauté magistrale dans la nature qui l'entoure.
L'intérieur a été disposé en partie par William
Morris. Les ondulations du pays ont été
utilisées avec un art insurpassable pour l'éta-
blissement des terrasses. La résidence de
Red Court à Haslemere ne le cède pas à celle

de Buller's Wood. Bloc massif, elle se détache,
comme consciente de sa force, dans le calme
du paysage. Les écuries de Bickley Hall offrent
l'exemple d'une magnifique installation en ce
genre, conçue architecturalement sans que le
but cesse de dominer tout. Nos reproductions
montrent diverses autres maisons de campagne
de M. E. Newton, de grandeur moindre.
Par le nombre très-grand d'exellents ouvrages
qu'elle a produit, l'architecture rurale anglaise
contemporaine est devenue un art à part. En
fait, l'inhuence de ses formes se lait aujour-
d'hui fortement sentir sur toute l'architecture
civile du pays ; sur les édifices publics aussi bien
que sur la maison de commerce et l'hôtel.
Cela vaut mieux que ce qui se passe sur le
continent, où c'est le contraire. Car il est
plus facile d'élever la simplicité à la hauteur
de la monumentalité, que de transformer la
solennité du monument en la chose modeste
et sans prétention que doit être la demeure
bourgeoise. Toute tentative de celle-ci vers

267
loading ...