L' art décoratif: revue de lárt ancien et de la vie artistique moderne — 3,1.1900/​1901

Seite: 125
DOI Heft: DOI Artikel: DOI Seite: Zitierlink: 
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art_decoratif1900_1901/0149
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
DECEMBRE 1900


E. ROBERT APPUI DE FENÊTRE EN FER FORGÉ

en France d'un enseignement étranger appuyé
sur la théorie des (<r ordres sur les formules
des commentateurs de Vitruve, faisait dévier
notre architecture en proposant comme modèles
de décoration des ornements conventionnels
déjà copiés et recopiés.

11 suffit de citer les grilles du château de
Maisons, recueillies au musée du Louvre, les
clôtures du chœur de l'église Saint-Ouen à
Rouen ou les grilles de Nancy, pour mettre en
évidence le talent spirituel et souple de nos fer-
ronniers.


E. ROBERT
Dans les grilles du château de Maisons,
dont les motifs à enlacements de serpents sont
des chefs-d'œuvre de forge et les rinceaux
d'imposte des chefs-d'œuvre de repoussage, on
peut regretter,pour les rosaces du cadre, l'emploi
de la fonte, qui alourdit et dépare l'ouvrage.
Mais à Rouen comme à Nancy, l'artisan,

DEVANT DE FOYER EN FER FORGÉ
obligé d'adopter comme motifs de décoration
des pilastres, des arcades et des corniches, les
traite à jour avec une extraordinaire aisance.
Les barreaux qui les constituent s'infléchissent
en courbes gracieuses, et la monotonie est évitée
par l'addition de feuilles, de coquilles ou de
rosaces formant autant de parties pleines et


E. ROBERT

120

APPUI DE FENÊTRE EN FER FORGÉ

17
loading ...