L' art décoratif: revue de lárt ancien et de la vie artistique moderne — 3,2.1901

Seite: 23
DOI Heft: DOI Artikel: DOI Artikel: DOI Seite: Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art_decoratif1901/0039
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
AVRIL 1901


G DE FEURE (MODÈLE DE L'ART NOUVEAU BING)

(BRONZE ARGENTÉ)

de Cé!estin Nanteuii n'était pas morte : elie revit
à Montmartre. L'idée retrouve toujours le moyen
d'expression qui iui convient : monochrome ou
colorée, d'une seuie teinte ou en deux tons, à
ciaire-voie ou iimitée prestement dans un cadre,
ia pianche lithographiée personnihe la bluette
chantante en obéissant aux lois du décor Et !a
vieiile France y donne ia main, sans anachro-
nisme, à ia nouveiie Athènes: tei minois de
Métivet sembie (( effronté comme un page
RAYMOND BoUYER-

UN PETIT SALON
ÎE petit saion dont ii est ici question n'est pas
j—, entièrement nouveau pour ies iecteurs de
cette revue Les meubies qui legarnissent hgu-
raient au paviiion de i'Art Nouveau Bingà i'Ex-
position; à cette époque, i'Mr^ (n" 24.)
en donna des reproductions qui comptent au
nombre de ses plus beiies.

Depuis, ces meubies, acquis par divers mu-
sées de l'étranger, ont été faits à nouveau, et
M. Bing a chargé ieur auteur, M Georges de
Feure, de décorer un saion de son hôtei de ia
rue de Provence pour les recevoir et donner
i'idée complète d'un milieu de haute éié-
gance, tei qu'une femme rafhnée, peut ie
vouioir pour ies réceptions ies pius intimes.
M. de Feure est, parmi ies artistes de ia
renaissance présente, un de ceux dont ii est le
pius difhciie de commenter i'œuvre, tant elle est
personneiie et ses côtés muitiples. 11 partage
avec un iilustre prédécesseur dans la céiébrité,
Lalique, — sous des dehors bien différents —
le privilège de dérouter l'attente, de saisir
comme de force, d'échapper presque aux règies
habituelies du jugement. Avec des tempéra-
ments d'exception comme ceux-ci, l'écrivain
entreprend unetâche périlleuse: saphraséologie
ne peut pas plus expiiquer ies puissances de
l'œuvre que la dépeindre. Comment traduire en
mots les étranges et pourtant captivantes trou-

23
loading ...