L' art décoratif: revue de lárt ancien et de la vie artistique moderne — 3,2.1901

Seite: 192
DOI Heft: DOI Artikel: DOI Seite: Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art_decoratif1901/0223
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
L'ART DÉCORATIF

de sculpture florale; quoique celle-ci me touche
peu, je n'y vois rien à objecter ici: plus 1a des-
tination des choses tend vers 1a fantaisie, plus
1a fantaisie y peut entrer. Tout est question de
circonstances; un tact naturel vaut mieux que
toutes les théories. M. Tony Selmersheim
possède cette heureuse qualité. Pourtant — nul
n'est parfait! — elle s'est trouvëe en défaut
quand M Selmersheim a composé 1e dos de
son meuble. Celui-ci me semble très sujet à
critique. Si les tiroirs, 1a petite armoire, 1a case
à portée de la main sont utiles, il n'en est pas
de même de 1a glace, dont il serait difhcile de

justiher la présence à cette place; ensuite, 1a
combinaison des formes du meuble couchéavec
celles du meuble dressé a quelque chose de
bâtard et d'insatisfaisant.
Je ne fais que mentionner les deux meubles
exposës par M. Majorelle à 1a Société des Ar-
tistes Français (une bibliothèque et une horloge
à caisse), parce que nous aurons très prochaine-
ment l'occasion de publier un article sur
les productions de M. Majorelle. Je me conten-
terai de faire remarquer comment 1a sculpture
florale remplit parfaitement, dans ces meubles
de salon, les conditions hors desquelles il ne


l'ONY SELMHHSHEtM

CHAISE LONGUE

sort de ce bel art que prétention odieuse : c'est-
à-dire d'être habilement distribuée et traitée de
main de maître. Quant à 1a hardie originalité
des formes de l'horloge, et au charme avec
lequel l'artiste a, dans la bibliothèque, trans-
formé les antiques colonnettes, ce sont choses
qui frapperont 1e lecteur d'elles-mêmes.
II paraîtra sans doute un peu heurté de
passer sans transition des meubles aux pan-
neaux de peinture décorative reproduits sur ces
pages. Pourtant, quand c'est de l'intérieur qu'il

est question, n'est-il pas permis de disserter sur
tout ce qui le compose, en laissant les objets se
succéder au petit bonheur?
Voici deux panneaux du cornte Hubert
de 1a Rochefoucauld. Du sentiment pénétrant,
et très particulier, qui s'exhale de ces images
de femmes aux formes sveltes, aux traits
empreints d'une douce gravité, dont l'être entier
semble comme immatérialisé dans 1a conscience
des devoirs de 1a vie, je n'essayerai pas de
parler : mon naturel plutôt païen, inapte à sé-
loading ...