L' art décoratif: revue de lárt ancien et de la vie artistique moderne — 4,2.1902

Seite: 92
DOI Heft: DOI Artikel: DOI Seite: Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art_decoratif1902/0110
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
L'ART DECORATIF

MM. Monod, Rea, Lierre Bracquemond
affirment heureusement le souci d'embellir
la vie par de souriantes images et promettent
à nos demeures une libre, une voluptueuse
parure, inspiratrice de joie.
Le charme galant des La Touche, des
Chéret, des Besnard, nous le retrouvons chez
M. Aman-Jean, seulement avec une nuance
plus rêveuse et quasi mélancolique. Le Turc,
carton de tapisserie encadré d'une exquise
guirlande par M. Félix Aubert, donne la
synthèse d'une œuvre déjà nombreuse, fort
méditée, essentiellement décorative. Près d'un
bassin, au centre d'un gazon que ceinturent
des cabinets de feuillages, belles et jeunes,
vêtues de robes légères, la gorge découverte,
des femmes sont groupées en attitudes non-
chaiantes. L'une d'elles vient de prononcer
les derniers mots de quelque subtil déca-
méron, et toutes, la pensée très loin, suivent
d'un regard machinal deux paons qui pro-
mènent leur plumage ocellé. Il faut goûter

la langueur de ces jolies blondes, leur teint
de perle mourante, la grâce sinueuse de leurs
poses, et l'harmonie suave que font leurs
toilettes, aux tons délicatement fondus, mauves
éteints, roses pâles et jaunes amortis. Par
ses colorations volontairement atténuées ,
sinon par ses caprices assez particuliers d'a-
rabesques, M. Aman-Jean procède un peu de
Puvis de Chavannes.
L'inspiration directe du maître n'a pas
produit cette fois d'œuvres bien triomphales.
La figure longuement drapée de M. Osbert
laisse certainement tomber les feuilles d'au-
tomne avec un geste de touchante lassitude,
mais elle me semble par trop inconsistante,
par trop noyée dans cette vapeur violette où
se dissolvent aussi les formes et les rous-
seurs du paysage. MM. Emile Bastien-
Lepage et Baudouin prétendent ressusciter la
véritable d'après les méthodes des
quattrocentistes. Le talent des deux peintres
est réel. On souffre à le voir s'épuiser en


CHARLES COTTET MESSE BASSE EN HIVER (BRETAGNE)

92
loading ...