L' art décoratif: revue de lárt ancien et de la vie artistique moderne — 4,2.1902

Seite: 199
DOI Heft: DOI Artikel: DOI Seite: Zitierlink: 
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art_decoratif1902/0227
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
AOUT 1902


. - -i-1 .* %y,&?a5%
--" ''W-3Si

yA4w%l
ÈsA

'?Vy

!(É.'"' A,
^ -.--n.-,.,4';

PETRUS RUBAN
et fausses de couleur, et chez MM. Gruel,
Carayon, Lortic, Durvand, Mercier, Le-
male, Carayon, David, Guzin qui a
pourtant un bien vitain Dzzu uf^t7zg*/zA/t et
M. Gambette à qui je ne pardonne pas un
Kaiéidoscopique en papier à nonnettes

PETRUS RUBAN

KtEFFER
brochée, ce n'est guère ptus fragile en somme
que les dorures, les mosaïques ou les vélins
ornés d'aquarelle, mais pourquoi un encadre-
ment Louis XV au titre du médiéval «Huon
de Bordeaux))? Enhn, pour terminer les
points d'interrogation, pourquoi donc le côté
inférieur de l'exposition est-il représenté par
l'officielle Auo/e Ayfz'ezzzze et la C/zmztU'e ^zz-
r/zuzt/e ozzuzv'èz'e?
En résumé la ville de Paris mérite pour
cette exposition la reconnaissance des indus-
triels du livre, des artistes et du public;
c'est acte de justice de féliciter ses collabora-
teurs, ce que nous ferons bien volontiers
pour les principaux: MM. Formcntin,Quentin-
Bauchart, Labusquière, Brown et Béraidi.
EUGÈNE BELVtLLE.

qui rappelle les plus mauvaises plaques de
M. Paul Souze pour livres d'étrennes.
La maison Gruel, qui expose des cuirs
ciselés d'une exécution admirable quoique un
peu sèche, a oublié d'en nommer l'exécutant;
ne serait-ce pas M. Bosquet?
M. Leclerc expose des reliures en soie

199
loading ...