L' art décoratif: revue de lárt ancien et de la vie artistique moderne — 4,2.1902

Seite: 201
DOI Heft: DOI Artikel: DOI Seite: Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art_decoratif1902/0229
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
AOUT 1902

de ses tendres caresses, de son corps ferme et douil-
let, de sa bouche fondante comme un fruit. Une
vasque bordée de feuilles et de fteurs de nénuphars
s'arrondissait devant la grotte, qu'encadrait un motif
de roseaux assemblés, pareils aux tuyaux d'un orgue,
et que couronnait mollement un délicieux feston de
roses. L'élégance de la composition, une devise ga-
lante tracée sur la roche en surplomb donnaient à
la « Fontaine d'AmourB un parfum de XIIT siècle;
mais la vérité émue des personnages, mais deux
troncs disposés sur les côtés, pour les hiles-mères et
les « pauvres vieillards B, s'accompagnant de bas-re-
liefs et d'inscriptions apitoyées, doublaient l'évocation
gracieuse d'un symbolisme noblement, intensément
humain, .l'avais devant moi l'œuvre d'un artiste sen-
sible, touché des misères sociales, faisant le rêve
d'un nouvel âge d'or, désirant pour les humbles




LUXtLSSoW

LP
"LvSOVS -UTs
. rC-L- -r . Arfl
Q;Vf' PL'H'Ey ;.j

tous Us spec-
tacles, tous Us
enseignements,
toutes les conso-
lationsdcla beau-
té. Je me repré-
sentais cette fon-
taine au milieu
d'un jardin pu-
blic,dans l'ombre j
verte des feu il- j
lages et U frai- (
cheur des eaux, i.
Mieux sans doute
que les Bacchan-
tes et les Satyres,
elle saurait ins-
pirer, grâce à
l'exemple de son
couple, aux jeunes



BAS-RELIEF A DROITE

artisans, aux ouvrières pimpantes,

trop sollicités par les vices de la grande ville, des pen-


BAS-REI.IEF A GAUCHE

sées d'affection solide, d'amour honnête et brave.
L'œuvre m'a laissé plus rassuré sur l'avenir de
notre sculpture moderne: jetme, bien français, unis-
sant, dans un art robuste et délicat, le réalisme
gothique et le charme du XVMI" siècle, montmar-
trois comme l'auteur de «Louise B, auteur lui-même
de cette « fontaine d'amour B et d'un « chapiteau des
baisers B où se noue pathétiquement la ronde des hu-
maines tendresses, citoyen du monde enfin, selon l'évan-
gile de Tolstoï, Émile Dcrré nous donnera, avec
Bartholomé, Camille Lefèvre et deux ou trois autres
sculpteurs, pour nos places, nos jardins, nos mairies, nos
musées sociaux, les images simples, saines et frater-
nelles que réclame le peuple et qu'en nos heures
d'altruisme nous lui souhaitons si ardemment.
ALBERT THOMAS.

20 1
loading ...