L' art décoratif: revue de lárt ancien et de la vie artistique moderne — 4,2.1902

Seite: 242
DOI Heft: DOI Artikel: DOI Seite: Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art_decoratif1902/0274
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
L'ART DECORATIF

LUEMILIA ARS

CASIER A MUSIQUE

eUe nous permet de voir à Turin des
ouvrages tout à fait remarquables. Nous
publions une grille formée de branches de
lys, où nous observons encore cette conception
libérée des formules d'école. C'est en pré-
sence de la nature que l'ouvrier se laisse
inspirer; il respecte sa matière, mais il res-
pecte aussi son modèle. Nous sentons la
saveur d'un art très vivace, appelé à une vie
durable, puisqu'il ne se rétrécit pas et se
renouvellera sans cesse dans la nature. Les
lames de métal s'assouplissent et s'enroulent,
sans excès de découpage, sans papillottes
fallacieuses, voulant tromper sur la résis-
tance de la matière. Le fer est bien employé,
sans mièvrerie comme sans raideur.


jouent un rôle si important. L'ÆnL/m Trx,
qui veut ressusciter l'ardeur de toutes les
techniques nationales, n'a pas omis dans son
programme les ouvrages de ferronnerie, et

La plante encore et l'animal se com-
binent pour former un décor de céramique,
adapté à la construction d'un poêle. D'autres
traditions italiennes reparaissent ici, celles
des immortelles majoliques, que
s'efforce particulièrement de faire
revivre à Florence la Société de
l'ArA Curmrzzcu, dont nous
étudierons plus spécialement les
travaux. Les délia Robbia n'avaient
pas peur d'un art naturaliste,
fort en couleur, donnant l'ac-
cent même de la vie. IL pre-
naient des types populaires pour
modeler d'après eux leurs person-
nages, et ils tordaient autour de
leurs médaillons et de leurs taber-
nacles une lourde guirlande de
fruits et de heurs, éclatante de
maturité. Que l'on se rappelle les
reliefs si vifs, si populaires, des
ŒTurex de /u AfAgrz'cornL, cou-
rant en frise sur la façade de l'Os-
pedale del Ceppo, à Pistoia; et
toutes les pommes de pin, les
courges, les têtes de pavots ou
les grenades , qui se gonflent et
pendent de tout leur poids autour
de leurs Madones et de leurs
scènes évangéliques, comme une
offrande de toute la campagne
féconde. Avec un sentiment mo-
derne de l'élégance, des indexions
de lignes cadencées, le décor de
poêle de l'ÆAL/z'u Aux remonte
aux mêmes sources d'inspiration
et recherche les mêmes puissances
de couleur. La grille de métal
ajourée est d'un très heureux motif.
Enfin, le travail du bois a de tout temps
suscité en Italie de nombreux ateliers. Les
excès dont nous avons dit un mot plus haut
sont loin d'entacher toute la production de
l'ébénisterie italienne ,* on trouve là comme
ailleurs le goût du rafUnement délicat, qui
fait varier les ressources de la main-d'œuvre,
enrichit le travail original d'incrustations ou
de dorures.
Qu'est devenue aujourd'hui l'ébénisterie
italienne ? Si nous mettons à part les pro-
duits contournés, surchargés, trop imagés et
inaptes à l'usage dont nous avons parlé, il
n'y a pas une différence fondamentale entre
un certain courant de fabrication industrielle

2g2
loading ...