L' art décoratif: revue de lárt ancien et de la vie artistique moderne — 4,2.1902

Seite: 245
DOI Heft: DOI Artikel: DOI Seite: Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art_decoratif1902/0277
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
SEPTEMBRE 1902


lien, avec les qualités propres des ouvriers
du pays. L'ornement sculpté, quoique bien
ordonné avec l'architecture des meubles, y
devient important et abondant; s'il tient
même parfois trop de place à notre gré, il
est toujours en lui-même d'un très grand
mérite , élégant et
souple tout en restant
suffisamment dans la
matière où on le dé-
gage. MM. Cuttler et
Girard usent aussi
fréquemment de la
marqueterie , qui a
laissé de beaux mo-
dèles en Italie, depuis
les stalles de Pise,
de S. Maria Novella
ou de la Chartreuse
de Pavie. Ils évitent
de rechercher une
mosaïque trop minu-
tieuse, et s'en tiennent
à des effets larges et
francs. — Les appli-
cations de métal dé-
coupé de ces meubles
méritent aussi d'être
fort appréciées.
Le mobilier, à la
fois traditionnel et
moderne, a donc déjà
de bons défenseurs en
Italie. D'autres do-
maines des arts usuels
appellent encore notre
attention.
T-. . CUTTLER ET GIRARD
Ln etudiant toutes
ces productions d'arts
divers, il ne faut jamais perdre de vue leurs
rapports avec le sens général de la forme,
qui devient le sentiment de la composition,
et qui se rapproche à des degrés divers du
sens architectural, jusqu'à se confondre avec
lui pour des œuvres capitales. C'est ce sen-
timent de la forme appropriée qui doit nous
faire juger de toute chose, de l'excellence ou
de la vanité de l'objet produit.
Nous concevons que les efforts sont
importants, en Italie comme dans le reste
de l'Europe, en ce qu'ils ne s'appliquent
pas seulement à la babiole, à l'objet acces-
soire, au bibelot, qui envahit et émiette trop
souvent encore notre activité ; les arts im-

portants du mobilier inquiètent ceux -qui
cherchent ; on veut adopter les principes
immuables aux nouvelles formes décoratives,
aux nouvelles ressources de matière.
A ce point de vue, il est très intéressant
de voir comment, presque en même temps

que chez nous, l'utilisation de la céramique
dans la construction est très sérieusement
étudiée en Italie. En France, les travaux de
M. Bigot et de M. Muller se poursuivent tous
les jours dans ce sens, et ont déjà donné des
résultats décisifs. A Florence, l'A/g ùe /n
a ajouté le travail du grès aux
anciennes techniques des faïences italiennes;
les travaux d'ensemble que cette fabrique
présente à Turin augmentent encore le crédit
que lui avaient mérité ses premières œuvres,
d'importance plus restreinte, mais d'élégance
réelle et de qualités sérieuses.

GUSTAVE SOULIER.

PARAVENT (MARQUETERIE)

29

aq5
loading ...