L' art décoratif: revue de lárt ancien et de la vie artistique moderne — 4,2.1902

Seite: 270
DOI Heft: DOI Artikel: DOI Seite: Zitierlink: 
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art_decoratif1902/0304
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
L'ART DECORATIF

celle-ci lui a fourni le thème de nombreuses
séries d'aquarelles et aussi de quelques-uns
de ses meilleurs tableaux, comme Lt AorgY
6^ /<a Afer. Car devant la solitude émouvante
de la nature, d'une nature si rapprochée de
celle de la Grèce, si antique dans sa forme
et dans sa couleur, il s'est laissé aller

une série d'expositions en Allemagne. A
Dresde, à Leipzig, à Francfort, partout où
figura son œuvre, il fut longuement étudié
et admiré.
La Méditerranée n'est pas seule à avoir
retenu le peintre. L'hiver dernier il a rap-
porté de Hollande quelques aquarelles inté-



souvent à subir ['influence, assez vague du
reste, de sa mythologie. En écoutant chanter
la Méditerranée au bord des récifs solitaires,
il a vu des sirènes sortir des Rots pour
écouter la Rüte de l'ægipan, il a évoqué sur
une plage baignée de lune le corps blanc de
la naïade qui s'étire sur le sable. C'est
ainsi que l'idéal et le réel se coudoient sans
cesse dans ses tableaux qui ont été exposés
tour à tour aux Salons de la Société Natio-
nale et dans des expositions plus restreintes
de Paris et de la province. 11 y a une
année environ, M. Auburtin ht également

ressantes par leur forte accentuation. Comme
Jongkind il sait donner un relief saisissant
aux noires silhouettes des moulins qui se
détachent sur la neige, et faire vivre en
traits nerveux et durs dans ces pavsages
blancs les noirs agrès des barques. En
quelques touches il sait exprimer tout le
caractère des canaux de Monikendam, de
Zandam, de Marken, et donner à ces paysages
caractéristiques leur valeur propre.
Après les pavsages unis et plats des
Pays-Bas, M. Auburtin a peint aussi fort
souvent les falaises de Normandie et tout

270
loading ...