L' art décoratif: revue de lárt ancien et de la vie artistique moderne — 4,2.1902

Seite: 382
DOI Heft: DOI Artikel: DOI Seite: Zitierlink: 
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art_decoratif1902/0428
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
L'ART DECORATIF


PIERRE SELMERSHEIM ^4.7?%;c/?<377lA*f

cheresse et de l'amplification, de la sur-
charge ornementale qui étouffe la constitu-
tion essentielle du meuble sous les éléments
de parure.
Mais que ceux qui sont naturellement
attirés vers des formes plus purement logi-
ques, plus dégagées de toute hantise de la
nature, se tranquillisent : pour être dépouil-
lées de figurations du monde physique, plus
ou moins interprétées, leurs œuvres n'en
bénéficieront pas moins du caractère Tan.
11 n'y a pas art lorsque l'objet réalisé
nous présente une image personnelle inspi-
rée par les spectacles de la nature, — et

dans ce cas seulement, comme
disent Es mathématiciens. Ce
Test pas parce qu'une armoire
sera sculptée qu'elle sera artis-
tique, et ce n'est point parce
qu'elle est dépourvue d'ornement
qu'une armoire de cuisine per-
dra ce caractère. Il est nécessaire
d'affirmer que la valeur d'art tient
non point au genre de l'inspira-
tion, mais à l'œuvre même réa-
lisée par le labeur humain dans
une matière précise, qui la con-
traint à certaines lois et même à
des aspects déterminés. Une œuvre
d'ingénieur, qui est une expres-
sion exacte de nécessités de cons-
truction, est un ouvrage artis-
tique. Cette pauvre Tour Eiffel,
dont on a tant médit, avec plus
de précipitation et d'esprit de
parti que de juste réflexion,
n'échappe pas elle-même à ce ca-
ractère d'art, qui résulte de la
solution élégante d'un problème.
Entre elle et la Grande-Roue de
Paris, par exemple, il y a la
différence qui existe entre la légi-
time application de principes
scientifiques et un inutile effort
d'acrobatie, analogue à l'ineptie
du c Manoir renversé H de l'Ex-
position.
Chercher à aménager un in-
térieur scrupuleusement approprié
dans toutes ses parties à nos dé-
sirs et nos besoins, et cela sans
système décoratif préconçu, ce
sera faire assurément une œuvre
bonne. C'est ce que s'est proposé
M. Pierre Selmersheim, à qui l'on avait
confié une installation d'ensemble compre-
nant tout un appartement, — aubaine sou-
haitée par tous les artistes du mobilier.
Avec ce champ d'action et la liberté de
concevoir et de disposer toute chose selon
leur tempérament personnel, ils sont assurés
de pouvoir montrer toutes les ressources de
leur ingéniosité, défaire mm œuvre cohé-
sive et, sinon excellente dans toutes ses par-
ties, du moins digne d'intérêt. Nous ne
parlons naturellement que des artistes qui
savent ce qu'ils ont à exprimer dans une
œuvre d'utilité, qui se sont pliés à l'étroite

382
loading ...