L' art décoratif: revue de lárt ancien et de la vie artistique moderne — 5,1.1903

Seite: 104
DOI Artikel: DOI Seite: Zitierlink: 
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art_decoratif1903/0126
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
L'ART DÉCORATIF


personnel de trancher les questions de ce
genre, lorsqu'elles se présentent.
M. Maurice Giot, lui, ne paraît pas
s'être soucié beaucoup de ces questions d'es-
thétique abstraite. Dans l'établissement de
son couvert, il ne s'est pas éloigné sen-
siblement de la forme courante ; mais, vou-
lant nous donner autre chose que l'ornement

E. FEUILLATRE
Louis XV (dont Dieu me garde de médire
à propos d'orfèvrerie) il a cherché un motif
capable de s'harmoniser aussi gracieusement
que possible avec le profil de l'objet pro-
prement dit. Son choix, disons-le, a été
guidé par le goût le plus sûr ; on remar-
quera que les différentes parties de la feuille
et du fruit du marronnier interviennent ici,
chacune à sa place, avec une harmonie par-
faite et beaucoup d'ingéniosité. Ajoutons
que le modelé et la ciselure sont excellents.
* * -:
Autre exposition : les Femmes-Artistes.
Au risque de faillir aux plus élémentaires
devoirs de galanterie, je dois avouer qu'on
a su gré aux femmes-artistes d'être moins
nombreuses cette fois-ci que l'an passé.
L'àme féminine est si ouverte aux impres-
sions artistiques, et si naturellement douée
pour les exprimer que les demoiselles pour-
vues K d'un joli talent H sont innombrables
de nos jours. Leur surabondance dans les
expositions féminines a même souvent nui
aux quelques-unes d'entre elles qui pos-
sèdent autre chose que des dons, c'est-à-dire
des qualités vraies et profondes, de l'inspi-
ration, une technique personnelle. C'est ce
qui nous fait nous réjouir d'avoir vu ces

C/z;'cor<?<? .sazzrjge

M"° E. vonuz
loading ...