L' art décoratif: revue de lárt ancien et de la vie artistique moderne — 5,1.1903

Seite: 143
DOI Artikel: DOI Seite: Zitierlink: 
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art_decoratif1903/0168
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
«LES ARTS RÉUNIS»


M"" LECREUX

AGûzz'g pozzz* /zz « Lie de
Cz'zzzzeois d'As^Re » o

tiques de Lhcrmitte, en est un exemple.
C'est une exceiiente toile, bien composée et
d'un dessin solide. A côté, une jeune Æz*e-
Lzzzzze, et Rezzzzeyyg sont de bons spécimens
des figures doucement pensives par lesquelles
M. Guinier attira l'attention.
M. Augustin Hanicotte cherche et ob-
tient des effets de pittoresque souvent amu-
sants dans ses scènes hollandaises : Afzz^z^zze,
Afezmze^e, AGozzz* t/e jzè/e7*z7zug*e, dont le réa-
lisme touche parfois à la caricature. Son
expression vigoureuse le rapproche de l'école
du vieux Breughel.
Les dessins en couleur de M. Devambez
sont aussi curieux que d'habitude, mais ne
suffisent pas à nous faire oublier les jolies
toiles que cet illustrateur ironique de la
foule avait envoyées l'an dernier. Il y a là,
pourtant, un AféP'opo/z'Lzz'zz d'une fine, exacte
et fort malicieuse observation, qu'on devrait
envoyer à Carnavalet à côté des paysages
de Houbron, des dessins de Ménorval et
autres. C'est de l'histoire de Paris, cela.
M. P. E. Vibert a un tempérament très
particulier, où voisinent un besoin d'expres-
sions violentes et une tendance bien nette
vers le recueillement et la pondération. Le

que d'habi-
tude. M. Louis
Ridel est une
bonne recrue
pour le groupe
des «Arts Réu-
nis ».
Dans cer-
taines toiles
de M. 'Henri
Guinier aussi,
on trouve une
manière plus
vigoureuse, un
effort vers plus
de vie et plus
d'humani té
que dans les
oeuvres habi-
tuelles de ce
peintre. Le
Luzideazz, qui
appelle un peu
la comparai-
son avec les
scènes rus-


Aeinme pozzz* « L<3 Lie de^ Aàeiiie^ »

M*"' LECREUX
loading ...