L' art décoratif: revue de lárt ancien et de la vie artistique moderne — 5,1.1903

Seite: 227
DOI Artikel: DOI Seite: Zitierlink: 
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art_decoratif1903/0258
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
LA SCULPTURE AUX SALONS


d'attester, semble-t-il, l'incompréhensible
cruauté du sort. Puis voilà une urne funé-
raire, cube de pierre au toit en pyramide, où
s'encastre sur une des faces, dans un délicieux
feston de roses, un bas-relief en marbre blanc.
C'est encore une figure du « Monument aux
Morts)), l'adolescente qui, à gauche, ferme le
cortège, et, un ge-
nou à terre, se re-
tournant , contient
d'une main la palpi-
tation de sa gorge,
envoie de l'autre,
avec une suave et
mélancolique ar-
deur, un suprême
baiser à toutes cho-
ses, à la jeunesse,
aux fleurs brillan-
tes, à la beauté de
la terre et des eaux,
à la grâce limpide
du ciel. A mi-corps,
ramenée aux dimen-
sions d'un petit bas-
relief, l'image ne
cesse pas d'étre char-
mante et symbolique.
Elle est toute em-
preinte de sentiment
païen, elle rappelle
les héroïnes antiques,
que les poètes nous
fontvoir, sur lepoint
de mourir, adressant
de si naïfs, de si tou-
chants adieux à la
douce lumière du
jour. Une guirlande
de pavots en bronze
vert, aux corollesfri-
pées , descend du
sommet de l'urne où
sourit une petite tète
ailée, le génie candide v- VALLGREN
du sommeil. Quel
être jeune et pur, trépassé en sa Heur, devenu
poussière légère, va reposer dans cette urne ?
Sans doute une de ces hiles adolescentes, aux
lignes sveltes, aux minces épaules, à la face
tendrement pensive, que le sculpteur a l'habi-
tude de modeler; sans doute la sœur de cette
«Baigneuse)) qu'il expose précisément ici, dans
un bronze à cire perdue, offrant aux regards

l'harmonie d'un corps souple et fin, caressé
de lumière blonde, mêlant à la saveur de
la chair vivante un délicieux parfum d'àme.
L'œuvre funéraire la plus importante du
Salon de la Société Nationale porte la signa-
ture de M.Vallgrcn. Le sculpteur finlandais
est connu surtout pour les statuettes de

Afo7*ZMmen; yïmérm're de AU"
bronze et de terre cuite, précieusement oxy-
dées, patinées subtilement, pour toutes ces
« hiles-heurs )), et ces « pleureuses )), et ces
« inquiétudes )) et ces « douleurs )) qu'il a
modelées, grêles et hexibles, pleines de grâce,
mais craintives et frissonnantes, tourmentées
par des presciences, ployées sous un impi-
toyable destin. J'ai eu l'honneur, au mois de
loading ...