L' art décoratif: revue de lárt ancien et de la vie artistique moderne — 5,2.1903

Seite: 228
DOI Artikel: DOI Seite: Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art_decoratif1903a/0258
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
L'ART DECORATIF

vuxex zLuz'g'ezz^. L'artiste a merveilleusement
su rendre toute l'opulence, tout l'abandon
et toute la mollesse de ces pivoines blanches
légèrement teintées de rose, qui se penchent
avec langueur et dont quelques-unes sont
déjà tombées. Le contraste est saisissant
entre la beauté éphémère des heurs et la

qualités et son NozzizezzA-y h<? LozzaLex a beau-
coup de caractère. Nous reprocherions néan-
moins au peintre dans ce dernier tableau
son dessin par trop simplihé. Nous voulons
bien croire que l'effet visé soit pour quel-
que chose dans ce dessin. Comme étude
d'expression et comme ensemble, l'artiste a


c. AHLCENDEAU Le de puyyuzz^ 77zu7*uL/zz'zz^

solidité du vase en vieil argent. Ce tableau
est une pièce de musée et nous espérons
revoir ces Pivoines. Mais M. Blanche pense-
t-il à l'aspect que prendront ses Pivoines
dans cent ans, si elles figurent au Louvre,
peut-être non loin des Chardin? Il aurait
dû, croyons-nous, leur assurer une résistance
plus grande aux ravages du temps.
Nous aurions pu demander davantage
à M. Georges Desvallières. Cependant son
portrait de M"'e E. D... ne manque pas de

certainement réussi à donner l'impression
voulue.
L'ensemble de l'exposition de M. Lopis-
gich. sans attirer Pœil, se tient cependant
très bien. Son CzT/zzzxczzA, malgré ses petites
dimensions, compte parmi les meilleurs
paysages du Salon d'Automne et donne une
note émue qui ne laisse pas le spectateur
indifférent. Un beau fusain, Lu ALz^ge, et
une pointe sèche plus belle encore, Le Lzezzar
Nazz/e, nous montrent avec quelle religiosité

228
loading ...