L' art décoratif: revue de lárt ancien et de la vie artistique moderne — 6,2.1904

Seite: 62
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art_decoratif1904a/0084
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
L'ART DECORATIF


ou somnolente, hère ou passive de ses mo-
dèles. Il les montre dans leurs mouvements
à la fois les ptus caractéristiques et les
moins — je veux dire les moins souvent
reproduits en art, peut-être parce que ce
sont les plus naturels et aussi les plus fur-
tifs. Aussi toutes ces images prennent-elles
une signification générale, en perdant ce qu'il
peut y avoir d'individuel et de prosaïque
dans la représentation d'un animal. Les
loups d'Égypte, le singe, les pélicans ainsi
modelés et campés dans leurs allures natu-

relles, et dans des proportions réduites, ont
une acuité d'expression qui manque à bien
des œuvres monumentales et qui se traduit
tantôt en noblesse, tantôt en souple et re-
doutable hypocrisie, mais toujours en sen-
sibilité. Ces petits groupes n'immobilisent
pas notre attention, ils font penser à tous
les loups, à tous les singes et à tous les
pélicans dont la vie libre déroule ses péri-
péties et ses accidents dans le cadre qui lui
convient. Visiblement, ce sont là autant
d'œuvres réfléchies, participant plus encore


62
loading ...