L' art décoratif: revue de lárt ancien et de la vie artistique moderne — 6,2.1904

Seite: 209
DOI Artikel: DOI Seite: Zitierlink: 
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art_decoratif1904a/0256
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
HÉLÈNE-CLÉMENTINE DUFAU

Nature y évoque à travers les robustes puis-
sances de la vie saine comme le pressenti-
ment de continuels renouveaux.
Cette force ne se lasse point, et dans le
repos même elle n'est point abattue, elle
veille et semble même s'impatienter contre
le corps qui se fatigue, cependant qu'elle

vraiment la vie de se renouveler sans cesse
comme elle et d'apaiser notre âme du spec-
tacle de sa diversité.
Le plus pur exemple de ce renouvelle-
ment de soi-même demeure parmi les maî-
tres d'aujourd'hui : M. Albert Besnard; et
son exemple prouve assez que dans un



demeure constante; et c'est ainsi que s'af-
firme définitivement cet admirable parti pris
de clarté, de jeunesse, de joie et de vie, et
que partout la tension musculaire persiste
comme une hantise, comme l'expression né-
cessaire d'une puissance qui ne peut se con-
tenir, thème inhérent qui fait de l'œuvre
entier de M"' Dufau comme la ^zzz^/zozzze
zfe /Hzergie /rzfezzfe.
Il n'est donné qu'à ceux qui aiment

profond amour de la vie se découvre le se-
cret des aspects toujours inattendus. Depuis
la mort de Puvis de Chavannes, qui conçut
une joie grave, seul, parmi les maîtres vi-
vant aujourd'hui, il affirme en peinture la
joie de vivre. Dufau s'apparente ainsi
moralement à ce peintre auquel certaines de
ses compositions ou plutôt certains fonds
de ses toiles comme les arrière-plans de
l'Azzfnwzzze font songer; mais combien la lu-
mière y est différente, et ces tonalités de
jaune dont Dufau semble avoir magi-

209

23
loading ...