L' art décoratif: revue de lárt ancien et de la vie artistique moderne — 6,2.1904

Seite: 211
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art_decoratif1904a/0258
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
HÉLÈNE-CLÉMENTINE DUE AU

qui fût plus adéquate au tempérament du
peintre de la Rg/oztg ûtz^zzg. C'est par la
concentration volontaire d'une énergie de
pensée qui déborde sans cesse des symboles
où l'écrivain essaye de l'inscrire, c'est par
la force dont symboliquement un de ses

tion des Agzzzzzzg^ hg NgPzg en confirme l'im-
pression, comme aussi les affiches de la
Erozzùe, de rAarpo^zhz'ozz zfg /'Azz/hzzcg, de
l'T.vpo^zYz'ozz ù'Æûzzoz, surtout celle, char-
mante et forte, de la Rg/o?g ^u^^zzg, achè-
vent de donner la certitude qu'on se trouve


poèmes de vie porte le nom, c'est par le
désir d'embrasser tout entière toute la vie,
que M. Paul Adam demeure, selon le mot
de M. Rémy de Gourmont : «un spectacle
merveilleux M.
N'est-ce point là retrouver les signes
par quoi Dufau se distingue et se dé-
gage des artistes de l'heure présente, et
n'est-ce point la suffisante raison qui fait
de l'illustration de RuA/g g^ Nop/zz'u un en-
semble compréhensif et puissant. L'illustra-

en face d'un des plus puissants décorateurs
de ce temps.
Il ne peut être mis en doute que l'ins-
piration qui gouverna jusqu'à présent l'œuvre
de NRe C. H. Dufau ne laissera pas de se
fatalement modifier quand les années, les
soucis nouveaux, la nécessaire transforma-
tion des pensées auront imprimé sur son
esprit le caractère de leur hantise; mais la

21 i
loading ...