L' art décoratif: revue de lárt ancien et de la vie artistique moderne — 6,2.1904

Seite: 225
DOI Artikel: DOI Seite: Zitierlink: 
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art_decoratif1904a/0274
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
distinction, votre franchise,
auprès de certains d'ici qui
se réclament de votre époque!
Quelle révolte en votre âme,
en votre goût !
M. René Seyssaud est
lumineux et franc sans être
lourd ou criard. M. Loiseau,
comme M. Moret, est un
succédané de Claude Monet :
cela ne les empêche pas
d'être des coloristes très re-
marquables, des marinistes
de réel talent, ainsi que
M. Maufra, qui est un peu
terne, mais au fond le plus
sérieux de tous. Ce ne sont
pas des artistes originaux,
mais ce sont de bons tech-
niciens, de bons peintres,
et des travailleurs. Somme
toute, ce groupement d'im-
pressionnistes a « donné »
avec ensemble, et le résultat
n'est pas très heureux. Des
promesses faites depuis long-
temps, des notes amusantes,
adroites, l'originalité voulue
et pas toujours atteinte, des
audaces sans soutien logique, ^ERRÉ

Z.a' Grotte ddmiOHr
du japonisme, la petite mon-
naie de Renoir et de Claude
Monet, le désir de ne rien
faire, à tout prix, comme
tout le monde, et surtout, je
regrette de le dire de jeunes
gens, mais c'est la triste vé-
rité, surtout le manque de
travail, le contentement im-
médiat de soi-même, la jolie
note et rien de plus, l'indi-
cation qui suggère et la dif-
ficulté esquivée avec élé-
gance, voilà le bilan. A force
de dire que le yOzz était une
notion haïssable, je com-
mence à croire que les cri-
tiques d'art, et moi le pre-
mier, n'ont fait que lui substi-
tuer un autre poncif, qui est
le Mc/é.' et assurément ce
n'est pas ce que nous vou-
lions. On ne voit rien et
il y a tout)), disait Corot.



Prince P. TROUBBTZKOY

24
loading ...