L' art décoratif: revue de lárt ancien et de la vie artistique moderne — 6,2.1904

Seite: 236
DOI Artikel: DOI Seite: Zitierlink: 
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art_decoratif1904a/0287
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
LHYG1ENE

ET LHABITATION
A PROPOS DE L'EXPOSITfON
DU GRAND PALAtS
'TsT le prétexte à un bazar varié que
cette Exposition internationale d'hv-
giène, sauvetage, secours publics, arts in-
dustriels, qui chaque année déroule ses
fastes aux yeux du Parisien. Au milieu de
défilés de pompiers, de scaphandriers, de
bouées de sauvetage, de bateaux armés en

course contre le danger, coupés
de feux qui tournent, de phares
qui étincellent, bornés au nord
de pyramides de comestibles et
de bocks à déguster, limités sur
les flancs de faïences et d'appa-
reils à chasse-d'eau, d'élégants
réduits contiennent les produits
qu'on peut vaguement rattacher
à l'hygiène.
J'y ai, certes, rencontré d'in-
téressants essais, de ces rappels
de lignes et de couleurs qui ont
depuis quelque temps montré
l'effort considérable de nos ateliers
pour fuir le banal et le convenu.
Les meubles de Georges No-
wak, d'un style simple et riche,
en colorations ardentes, avec ap-
plications de bois divers et de
nacre, montrent d'heureuses con-
ceptions. Les lignes sont souples
sans extravagance ; les petites
choses amusantes en marqueterie,
fleur, grappe, détail ornemental,
enlèvent le trop de sévérité qu'on
pourrait trouver à certains pan-
neaux.
Non loin, la maison Diot,
dont les résultats ne sont plus à
vanter, expose une salle à manger
et une chambre à coucher.
La tonalité de la salle à
manger (acajou) est saumon roux.
C'est chaud à l'œil, ardent et
velouté. Les chaises, revêtues de




E. GUIMER
loading ...