L' art décoratif: revue de lárt ancien et de la vie artistique moderne — 8.1906

Seite: 47
DOI Artikel: DOI Seite: Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art_decoratif1906/0061
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
ANDERS ZORN

porte un <( toast)) et connu à cause de cela
sous le titre de Toaxf. Le docteur Wiesel-
gren, un robuste Scandinave à barbe épaisse,
longue et grisonnante, à physionomie hne

personnages du second plan qui situent la
scène et lui donnent tout son caractère.
Œuvre merveilleuse qui ne saurait redouter
nul voisinage.


sous le masque puissant, se présente de
face, au premier plan, dans la lumière, une
chope à la main. Le portrait, criant de
vérité, respire la vie. Cependant, ici sur-
tout, nulle minutie; si l'observation est in-
tense, la traduction est large. Ce portrait
est non seulement une merveilleuse page
d'observation, mais encore une composition
très complète par suite de la présence des

Zor?l ef 507! TüO^è/g (eau-forte)
C'est avec le même bonheur que
Zorn saisit la physionomie féminine. Qu'il
s'agisse d'une créature raffinée entourée de
luxe, comme Rosita Mauri, dont Zorn se
plut à hxer la grâce distinguée non seule-
ment dans une peinture exquise, mais en-
core dans d'intimes improvisations sur
cuivre, ou de personnes de tenue sévère
comme M"*° Rikoff ou Mistress Hallowell.

47
loading ...