L' art décoratif: revue de lárt ancien et de la vie artistique moderne — 8.1906

Seite: 93
DOI Artikel: DOI Seite: Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art_decoratif1906/0111
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
L'ART ET LES VITRAUX MODERNES

leurs attitudes diverses les membres des
corporations qui furent les donateurs.
Un autre parti est adopté pour les fe-
nêtres hautes qui éclairent la grande nef

Le peintre qui dessine les figures ne se
contente plus de tracés sommaires, accep-
tables seulement pour l'indication du mou-
vement des figures; il apprend, comme le





F MK y

Carton de F. EHRMANN Le Henri H de A?0 72 ?7M0reHCr fng- -U

au-dessus des bas-côtés. Là prennent place
de grandes figures de saints ou de pro-
phètes, tandis que les scènes de la Passion
sont réservées aux fenêtres du choeur, sui-
vant une tradition qui subsiste encore.
Au XlVe siècle commence dans l'art
français une évolution naturaliste, très ap-
parente dans l'architecture civile et qui influe
sur la décoration des édifices religieux.

miniaturiste, à observer la nature et il la
traduit avec une sincérité et une conviction
qui donnent à ces œuvres primitives leur
plus grand charme.
Le XV" siècle est pour le vitrail une
époque de transition et l'étude en est sin-
gulièrement attrayante ; il semble que la
beauté de la forme absorbe à ce point l'effort
de l'artiste qu'il ait peine à concevoir une

93
loading ...