L' art décoratif: revue de lárt ancien et de la vie artistique moderne — 8,2.1906

Seite: 143
DOI Artikel: DOI Seite: Zitierlink: 
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art_decoratif1906/0167
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
LES INDUSTRIES ARTISTIQUES DE TALACHKINO

leur talent musical et forment un orchestre
composé d'instruments à cordes, tous natio-
naux russes. On a vu, à Paris, la collection
unique, décorée par plusieurs peintres amis
de la princesse, à l'Exposition de igoo.
Sur tous les meubles, cadres, instru-
ments, bibelots, est répandue la réminiscence
(DwuA copiée) de l'art primitif. La stylisa-
tion ancienne une fois surprise en son es-
prit, on étudie à loisir les plantes indigènes,
et mille motifs nouveaux se trouvent et se
mêlent sur le bois et les étoffes en ces
formes, un peu lourdes toujours, mais di-
verses, qui ne fatiguent pas, car elles ne
grimacent jamais comme les figures de la
stylisation moderne des sécessions alle-
mandes. Les quelques types de femmes qui
y paraissent ont les grands yeux et la
bouche grave des vierges byzantines, avec la
longue tresse blonde de la femme slave.
Nous donnons ici les photographies
d'ensemble et les meubles que nous avons
remarqués, sans les décrire pan le menu.
II
Les broderies confectionnées à Talach-
kino le sont en matériaux exclusivement
locaux : rien ne vient d'aucune fabrique,
sauf la soie en écheveau pour broder, et
encore elle n'est requise que crue : on la
teint à la teinturerie de l'établissement. La
main-d'œuvre des paysannes est seule ad-
mise. Il n'y a que les motifs de la broderie
appliquée qui soient de la composition de
la princesse Ténicheff ou des artistes de
son choix.
Les matériaux employés ne sont que le
lin, la laine et la soie. Le lin en toile
usuelle au mètre de différente largeur, toute
lissée à la main; en toile brochée (comme
le piqué) en bandes, en très grosses guides
lâches, et enfin en étamine fine et souple
comme de la soie. Le fil de lin filé à la
main, toujours, sert à broder ces toiles : il
est employé en toutes les grosseurs assorties
aux toiles de lin.
La laine, en pièces d'étoffes tissées pa-
reillement à la main par les paysannes, est
utilisée. On l'emploie dans le drap foulé,
l'étamine lâche qui sert de trame à ce fou-
lage, la toile de laine fine. Il y a de la
laine en écheveau pour broder.

La soie n'entre que pour broder sur le
lin ou la laine; mais très peu en étoffe.


A. ztNOvtEFF

Disons maintenant que tous ces maté-
riaux, lin, laine et soie en fil ou en pièces
tissées, sont employés en écru et en cou-
leurs. La toile blanchie à blanc pur c/zz'mf-
loading ...