L' art français: revue artistique hebdomadaire — 1.1887-1888 (Nr. 1-53)

Seite: ib
DOI Heft: DOI Seite: Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art_francais1887_1888/0210
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
L’ART FRANÇAIS

ferait volontiers touetteç comme Darius, lorsqu’elle se montre
récalcitrante...

Mais ce sont là caprices bien féminins, en dépit desquels
MIIe Louise A b berna demeure un peintre individuel. Son expo-
sition aura été l’une des plus courues de la saison.

FIRMIN JAVEL.

LE PROCHAIN SALON

( Suite).

M. Pointelin : la Forêt mouillée et le Lever du jour; plus deux
pastels : Chemin montant et Automne.

M. Maurice Sand : Coquelicot.

M. A. Magne : Oiséhux de proie se disputant un lièvre et Une
Chasse au renard.

M. Félix Barrias : Camille Desmoulins au Palais-Royal et le
Tarirait de PC™ T...

M. J eau Aubert : le Marché aux amours et Un Concert mysté-
rieux.

M. Albert Vallet : Paysage décoratif et Chiens du moulin, à
Cernay.

M. 1 .econrte du Noüy : Y Esclave blanche, étude de harem, et la
l'ision d’Abraham.

M. de V ergèses : Jardinier arrosant des choux.

M. Adrien Moreau : Dans le Tare, et Retour du marché.

M. Edouard Sain : Portrait de Mme la vicomtesse du H..., et
Portrait de M. Guillaume, architecte du Louvre.

M. F averot : Portrait en pied du clown Médrano et Un intérieur
de basse-cour.

M. Léon Barillot : le Port déOuistrehaam et Matinée d’octobre à
Luc-sur-Mer.

M. Richter : Si je té étais captive...

M. Eugène Lavieille : Le repos de la terre (premières neiges) et
Une nuit à Courpalay.

M. J.-J. Rousseau: Tortrait du commandant F...

Mme Bonvalet-Barillot : Glaïeuls.

M. Inwill : La Meuse à Dordrecht ( octobre) et la Meuse à Dordrecht
( novembre.)

M. Eoubert : La Fortune et l’Enfant et Portrait de PCmc Th. de L.

M. Bisson, Portrait de M. Planquette.

M. Paul Belon : Lutte à la foire d'U~ès.

M. Gérome : Le Poète.

M. Friant : Un Repas de caiTotiers.

M. Daux : Danse de Bacchantes.

M. Paul Sain : La Sarlhe.

M. Jules Garnier : La Glorification du travail, panneau décoratif et
La Pavane.

M. Carolus Duran : Tortrait du paysagiste Français.

M. Olive : Le Bassin de la Joliette.

M. Jean Simon : Lever de mistral.

M. Marius Roy : L Anniversaire.

M. Besnard : Portrait de Mme de B...

M. R. Billotte : Effet de neige et Paysage du Midi.

M. Gagliardini : Au jardin.

M. Péraire : Les Landes.

M. Pierre Gavarni : Au Champ de Courses.

M. Petitjean : La Seine à Rouen.

M. Cesbron : France.

M. Marias Michel à Le portrait de la communiante.

M. Karkowski : Le Bain, panneau décoratif.

M. Clary (Eugène) : La Seine aux Andelys.

M. Tholer (Raymond) : Les Prunes ; le Homard.

M. Galliac (Louis) : Portrait de Mme D...

M. Lamy (Franc): Au Printemps (femme nue); Tête de jeune file.

M. Lopisgisch (Georges) : La Ferme à la mère Bocquet (Pi-
cardie).

M. Boutigny : Mort de Frachetti. (Bataille de Champigny).

M. Van den Bergh (Hermann) : Le Pauvre pécheur; Marée
de luxe (marine).

M. Devaëre (Gaston) : Portrait d’enfant (pastel).

M. Emile Barau : Novembre, à Sept-Saulx et Braconnier furetant.

M. Garcement : Effet de neige et Fin d’Mutomne.

M. Meslé : A l’Ombre, et Portrait de Mme A. L. D.

M. Loustaunau : Compagnie d’ouvriers militaires des chemins de
fer au Polygone ; lancement d’un pont en fer et pose de voies.

SCULPTURE

M. Boisseau : Suivante de Diane, statuette, marbre.

M. Labatut : Roland, statue, marbre.

M. Suchetet : Salomé (plâtre).

M. Laoust : L-ulli (marbre).

M. Furcan : L’Aveugle et le Paralytique (marbre).

M. Desca : Revanche (plâtre).

M. Pierre Ogé : Br feux (plâtre).

M. Christophle : Le Baiser mortel, groupe allégorique (plâtre).

M. Chavalliaud '■ Les yeux qu’on ferme voient encore..., statue,
plâtre, et un Tuste florentin.

F. J.

Jachos ^Artistiques

On annonce l’ouverture prochaine, à Paris, d’une exposition de maîtres
russes (fui, à en juger par les noms qu’elle comporte, ne manquera pas
d’obtenir quelque succès.

L’Association des peintres russes compte aujourd’hui trois cents mem-
bres et tient des expositions successivement dans toutes les villes les plus
importantes de la Russie, à commencer par Pétersbourg et Moscou. Ses
rangs comprennent les maîtres les plus estimés de l’Ecole russe moderne.

X

Un peintre russe qui prend l’avance sur ses compatriotes, c’est M. Vas-
sile Vereschagin. Le célèbre artiste vient en elfet d’exposer, au Cercle
Volney. toute une série d’œuvres nouvelles. Cette exposition sera ouverte
jusqu’au 22 avril

X

Le comité pour l’érection d’une statue au représentant Alphonse Bau-
din, tué le 4 décembre 1851, en défendant ’a République, aura bientôt
terminé son œuvre.

Le monument sera inauguré à Nantua, sa ville natale, le 22 septembre
prochain.

X

Le mariage de M. Henry Galland, fils de l’éminent artiste, professeur à
l’Ecole des Beaux-Arts, avec Ml*e Elisabeth de Joly, fille de M. Edmond de
Joly, architecte de la Chambre des députés, a été célébré hier, 5 avril, en
l’église Sainte-Clotilde.

X

Une série de legs artistiques :

Le ministre de l’instruction publique, des beaux-arts et des cultes vient
d’être autorisé par décret du président de la République à accepter au
nom de l’Etat : ■>

1° Les œuvres d’art léguées aux musées nationaux du Louvre et de
Versailles par M. David-Chassagnole.

2° Pour l’Ecole nationale des Beaux-Arts : les œuvres d’art et manus-
crits légués à cet établissement par le même testateur.

Le ministre de la guerre, au nom de l’Etat, est autorisé à accepter le
legs de l’épée de soirée de Louis David, legs institué au profit du musée
d’artillerie.

Le conseil d’administration de l’Association des artistes est autorisé à
accepter le legs tait par le même testateur et consistant : 1° en une rente
annuelle et perpétuelle de 1,000 francs, payable après le décès de l’é-
pouse du testateur, à la charge d’entretien des deux tombes : 2° en une
rente annuelle et perpétuelle de 2,000 francs, qui prendra le nom de Louis
David-Chassagnole, à la condition que cette rente sera d’abord servie, leur
vie durant, à MM. Henry Gruyer et Félix Giacometti, peintres. F. J.

Le gérant : SILVESTRE

Paris. — Glyptographie SILVESTRE k C‘*. rue Oberkampf, 97
loading ...