L' art français: revue artistique hebdomadaire — 5.1891-1892 (Nr. 210-261)

Seite: gr
DOI Heft: DOI Seite: Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art_francais1891-1892/0264
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
NOELS JUMEAUX

Din ! din ! dix ! — Noël ! — don ! don ! don !

Les enfants, les femmes s'en vont
A la fine église dé neige.

Ça ne coûte qu’un sou par siège ,

Moyennant quoi le coeur s'allège.

Kan ! plan ! plan ! — Noël ! — ran ! plan ! plan !
Grelottant, courant, s’essoufflant,

Passe un orgueilleux troupeau rouge ;

Ou le dirait sorti d'un bouge...

Est-il de Clicby ? de Montrouge ?

Don ! don ! don ! Noël ! ■— din ! din ! din:!

Sur la poêle saute Un boudin,

C'est l’annuel souper de joie ;

La « grand' n aux petits pas de soie,

Sur la nappe dépose l’oie.

Ran ! plan ! plan ! — Noël !.— Ran ! plan ! plan !
‘Dans le vent d'hiver, s'affolant,

Court-toujours la troupe gaillarde ;

L'ennemi, de loin, la canarde,

Mais ‘'Dieu mène sün avant-garde !

Dix! dix! din! — Noël! — don! don! don!

C'est la blanche nuit du pardon,

Chacun s’y complaît et lambine ;

Le gril jase, le cœur badine,

Mais le ventre plein set dandine.

Don! don! don! — Noël! — din! din! din !
‘Petits plaisirs de. ‘Bernardin,

Tous lcs\ycux sont couleur de chance,

Ou pousse une vague romance,

Et les vieux entrent dans la danse...

Ran ! plan ! plan : — Noël ! — ran ! plan! plan!
Bat le tambour désopilant.

El, rouge comme une bouchère,

La bataille enlève l'enchère :

— Ohél lét-bas ! la viande est chère !...

Dix ! din ! din '■ — Noël ! — don ! don ! don !

Mitx flammes d'un dernier brandon,

Le bourgeois baise la couvée ;

La couverture est soulevée,

Le sommeil, c'est la paix rêvée.

Ran! plan! plan! — Noël! — ran ! plan! plan !
AI) ! le hardi noél sanglant !

Au lieu des bonbons, la mitraille !

Et dans la crèche de bataille,

Un grand Jésus cornard qui braille'.... ■

.an! plan! plan! — Noël! — ran! plan! plan! : Don! don! don! — Noël! — din! din! din1

Les hommes, cartouchière au flanc,
Vont au pas, comme à la baguette,
Vers la mort ou vers la conquête,
Ait leurs canons clochent ta Jêlc !...

Le bourgeois, d'un sommeil badin,
Nasotte, ronflote ou marmonne,

El il eu rêve une « bien bonne »
Pendant qu'au loin le canon tonne !.

Ran ! plan ! plan ! — Noël ! — ran ! plan ! plan !
Le fier et fougueux régiment
Que la colère dévergonde
S’élance en masse furibonde !
lit farouche, galeux, sanglant,

Tandis qu'un noél insolent
Incite l’électeur à boire,

Le Régiment, dans la nuit noire,

M'est [dus qu’un fantôme illusoire
Qui, de plus en plus chancelant,

Sans petit Jésus, .sans vin blanc,

Meurt sans pétard déclamatoire
El se fout le camp dans la gloire !

PARIS. — Glyptographie SILVESTRE & U1-, rue Oberkampî, 97.
loading ...