L' art ornemental: revue hebdomadaire illustrée — 1.1883

Seite: 36
DOI Heft: DOI Seite: Zitierlink: 
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art_ornemental1883/0064
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
36

L'ART ORNEMENTAL.

Un certain nombre enfin ont été plutôt endommagées que restaurées
par les réparations maladroites que des tapissiers ignorants y ont faites
à une autre époque.

Pour prévenir la destruction certaine de cette riche collection qui n'a
de rivale en France que celle du Garde-Meuble, M. le préfet de la Seine

a demandé au conseil municipal les crédits nécessaires pour lui permettre
de la faire remettre en état. Ce travail serait confié à la maison Léger,
à laquelle on doit les belles restaurations de tapisseries qu'on a pu admirer
à l'Exposition des Arts décoratifs.

M. le préfet exprime, en outre, le vœu que toutes les tapisseries soient

Passe-partout du roi Louis XVI.

photographiées, afin de faciliter les recherches qui pourraient devenir
nécessaires dans le cas où ces objets viendraient à être mutilés ou
soustraits.

Cette dernière opération entraînerait une dépense de 7,760 francs.
La maison Léger se chargerait de la réparation des tapisseries, moyennant
une somme totale de 51,880 francs.

Dès qu'elle sera restaurée, la collection sera placée dans un local
spécial qui lui sera réservé dans le nouvel Hôtel-de-Ville, à l'exception de
cinq tapisseries qui proviennent de l'église Saint-Gervais.

Ces cinq tapisseries ont été exécutées dans les ateliers du Louvre,
d'après les cartons de Lesueur, de Philippe de Champaigne et de
Sébastien Bourdon, par le plus célèbre tapissier du commencement du

Serrure du château de Siegburg.

xvuc siècle, et sont peut-être les seules dont il n'existe au monde qu'un
seul exemplaire. Elles seront placées dans une salle du Musée Carnavalet,
où elles formeront une décoration admirable.

— Jeudi dernier a eu lieu à l'École des Beaux-Arts la session normale
pour l'enseignement du dessin. Cette session, qui a été instituée par
M. Antonin Proust, pendant son passage au ministère des Beaux-Arts,
est la seconde qui ait été tenue. Elle a été ouverte par une très intéressante
conférence de M. Pillet, inspecteur du dessin, sur les programmes de
l'enseignement.

Presque tous les professeurs de lycées, collèges, écoles normales

Paris. — Imprimerie de l'Art, J. Rouam, imprimeur-éditeur, 41, rue de la Victoire.

d'hommes et de femmes, et autres établissements, assistaient à cette
réunion, dans laquelle on remarquait MM. Kaempfer, directeur des
Beaux-Arts, Antonin Proust, Guillaume, etc.

On comprend tout l'intérêt que présentera cette session après la
création du Musée des Arts décoratifs. Grâce, en effet, à ce Musée où seront
réunis les plus beaux modèles de l'art, les élèves de l'enseignement du des-
sin pourront s'inspirer des chefs-d'œuvre des maîtres anciens et modernes.

Ajoutons que la création de ce Musée sera prochainement un fait
accompli, par suite du succès toujours croissant de la Loterie nationale
de 14 millions, dirigée par M. Henri Avenel.

G. Dargenty.

Le Gérant : EUGÈNE VÉRON.
loading ...