L' art ornemental: revue hebdomadaire illustrée — 1.1883

Seite: 132
DOI Heft: DOI Seite: Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art_ornemental1883/0159
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
l32

L'ART ORNEMENTAL,

aussi un crucifix de marbre en ronde bosse et grand comme nature, qui est
dans son genre le morceau le plus rare et le plus beau qu'on puisse voir.
Le duc le conserve précieusement dans son palais et le destine à la cha-
pelle ou petite église qu'il y construit. En effet, rien n'est plus digne de
cet édifice sacré et d'un si grand prince, que ce crucifix qui est au-dessus
de tout éloge. Il me serait facile de m'étendre davantage sur le compte
de Benvenuto, qui dans toute sa conduite s'est constamment montré intré-
pide, fier, ardent, énergique, terrible et non moins audacieux avec les
princes que dans ses ouvrages, mais je n'en dirai plus rien, attendu qu'il a
lui-même écrit sur sa vie et sur ses ouvrages avec plus de méthode et

d'éloquence que je ne saurais peut-être le faire. Il a composé deux traités,
l'un sur la sculpture, l'autre sur l'orfèvrerie, la fonte et le jet des métaux
et les autres parties de cet art. Ce court sommaire de ses œuvres est donc
suffisant. »

Transcrivons, pour finir, les détails qu'on trouve sur ses obsèques à
l'Académie des Beaux-Arts de Florence.

« Aujourd'hui i5 février 15/0, messer Benvenuto Cellini, sculpteur, a
été inhumé par son ordre dans notre chapitre de la Nunziata avec une
grande pompe funéraire à laquelle concoururent toute notre Académie et
toute la corporation des artistes. On se rendit à sa maison, on se mit en

Frise dessinée par Louis Tettei, in et gravée par L. Ferdinand.

ordre, et dès que les moines eurent défilé, quatre académiciens prirent
le cercueil que l'on porta à la Nunziata en se relayant comme d'habitude.
Là, les cérémonies de l'église ayant été accomplies, les mêmes académi-
ciens reprirent le cercueil et le transférèrent dans le chapitre. Après de
nouvelles prières, on vit monter en chaire un religieux à qui, la veille
de l'enterrement, on avait confié la mission de prononcer, en public,
l'oraison funèbre à la louange de la vie et des ouvrages dudit messer
Benvenuto et de la belle disposition d'âme et'de corps dans laquelle il
était mort. Cette oraison fut goûtée de l'Académie et du peuple, qui s'effor-
çait de pénétrer dans le chapitre pour voir Benvenuto, lui jeter de l'eau
bénite et entendre son éloge. Tout cela fut fait avec très grand appareil de
cierges et de lumières, tant dans l'église que dans le chapitre. Je vais noter

les cierges que reçut l'Académie. On donna un cierge d'une livre à chaque
consul ; un cierge de huit onces à chaque conseiller, au secrétaire et au
camerlingue ; un cierge d'une livre au provéditeur et enfin un cierge de
quatre onces à chacun des autres membres de l'Académie qui étaient au
nombre de cinquante. »

Benvenuto Cellini avait vécu soixante et onze ans.

G. Dargenty.

A A T^UA/TTU Peinture et de Dessin. — Séances de jour et du
J\k^J\xJLiVli J2 soir. Place de la République. Entrée : 65, rue de Malte.
— Professeurs : MM. Ballavoine, Jean et Emmanuel Benner, Début, Eue
A. Guillon, Munier, Protais, etc.

33, Avenue de l'Opéra, 33 . i pp iipir np I 'ART 134, New Bond Street, 131

PARIS LIBHAIHI fc Ut L AM ' LONDON

BIBLIOTHÈQUE INTERNATIONALE IDE L'ART

sous la direction de

M. EUGÈNE MUNTZ

conservateur de la bibliothèque, des archives et du musée a l'école nationale des beaux-arts

Vient de paraître

LA GRAVURE EN ITALIE

AVANT MARC-ANTOINE

PAR

M. le Vicomte Henri DELABORDE

Secrétaire perpétuel de l'Académie des Beaux-Arts, Conservateur du Cabinet des Estampes à la Bibliothèque nationale.
Un volume in-4° raisin, sur beau papier anglais, de 300 pages, illustré de 105 gravures dans le texte et 5 planches tirées à part. — Prix : 25 fr.

Édition à 25 exemplaires sur papier de Hollande, numérotés. — Prix : 50 fr.

Paris — Imprimerie de l'Art, j. Rouam, imprimeur-éditeur, 41, rue de la Victoire.

Le Gérant ; EUGÈNE VÉRON.
loading ...