L' art ornemental: revue hebdomadaire illustrée — 1.1883

Seite: 144
DOI Heft: DOI Seite: Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art_ornemental1883/0171
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
i44

L'ART ORNEMENTAL.

maîtres célèbres. Mais le tout est accommodé et assoupli, avec un art très
remarquable, aux exigences de la peinture sur émail dont il possède tous les
secrets.

PETITE CHRONIQUE

— C'est au 3 octobre qu'est fixée la rentrée du cours de dessin et de
peinture pour les jeunes filles dirigé par M"10 Mac-Nab à l'école subven-
tionnée du IXe arrondissement, 5, rue Milton. Nous n'avons pas à faire
l'éloge de cette école où l'enseignement le plus soigné est donné, depuis
plusieurs années déjà, avec la plus grande sollicitude et la plus grande

Vases de Rideaovilli;.

intelligence de l'art, dans un local vaste et parfaitement aménagé.
Indépendamment du cours préparatoire aux examens de la Ville, on y fait
de la peinture de fleurs et de nature morte, du dessin décoratif et des
compositions d'art industriel. Des professeurs distingués se distribuent
chacune des branches de cet enseignement complet. Nous avons vu des
compositions ornementales (éventails, feuilles de paravents), exécutées très
habilement et avec un goût parfait par les jeunes élèves. Certaines de ces
compositions ont été admises au dernier Salon.

— La Société de l'Orphelinat des Arts, reconnue d'utilité publique par
le gouvernement, vient de renouveler son bureau pour l'année 1883-1884,
de la façon suivante : présidente : Mmo Marie-Laurent; trésorière :
M"0 Adèle Riquier; membres du conseil d'administration : Mmcs Righetti,
Broisat, Piron, Franck-Duvernoy, Grivot et Quéniaux.

Cette Société possède déjà 148,556 fr. ()5.

— La direction de l'École des Beaux-Arts annonce que la réouverture
des cours, des ateliers et de la bibliothèque aura lieu le i5 octobre prochain.

Ajoutons que, profitant de la fermeture provisoire de l'École, on vient

d'y commencer des travaux d'appropriation, en même temps que l'on fait
quelques changements dans les installations.

— Le sculpteur Jacques France fait revivre les Tuileries dans un
souvenir qui est un véritable objet d'art. Adjudicataire du métal des
Tuileries, il a fait frapper ce métal à l'effigie de la République, gravée par
Paulin Tasset, graveur de la Monnaie, et récompensée au Salon dernier
par une médaille d'or. Un diplôme, style du xvi" siècle, porte les signatures
de MM. Achille Picart et consorts, les démolisseurs des Tuileries, de
l'artiste, d'hommes de lettres et d'archéologues.

Il y a près de six mois que les deux premiers exemplaires de ces

Pierre tombale
d'un chevalier do Ribeaupierre, à Ribeauvillé.

médailles ont été offerts à Victor Hugo et au président de la République.
Depuis, on a employé tout ce temps à purifier le métal du plomb, du zinc
et de tous les métaux non nobles, et le métal ainsi obtenu est d'une dureté
et d'une sonorité telles, que chaque médaille demande i3, 14 ou i5 coups
de frappe, au lieu des cinq qui suffisent aux médailles ordinaires.

Le diplôme dont nous venons de parler porte, en outre, le nom de
l'acquéreur en regard du numéro correspondant à celui de la médaille, dont
le poids est de 170 grammes. Ce système a été combiné pour rendre toute
fraude impossible. Un livre d'or contenant les numéros et les noms de tous
les acquéreurs sera publié dans la suite.

G. Dargenty.

A i^1 A nrHilîC de peinture et de Dessin. — Séances de jour et du
AC^AIJLIVIIL soir. Place de la République. Entrée : 65, rue de Malte.
— Pi-otesseurs : MM. Ballavoine, Jean et Emmanuel Benner, Début, Eue.
A. Guillon, Munier, Protais, etc.

IMPEIMEEIB DE IV A UT

IMPRESSIONS DE LUXE, LABEURS, JOURNAUX PÉRIODIQUES ILLUSTRÉS, BROCHURES, CATALOGUES, ETC., ETC.

41, rue de la Victoire, PARIS.

Paris. — Imprimerie de l'Art, j. Rouam, imprimeur-éditeur, 41, rue de la Victoirj

Le Gérant : EUGÈNE VÉRON.
loading ...