L' art ornemental: revue hebdomadaire illustrée — 1.1883

Seite: 149
DOI Heft: DOI Seite: Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art_ornemental1883/0176
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
PARIS : 33, avenue de l'Opéra. Paraissant tous les Samedis. BRUXELLES : A. N. Lebêgue et C*.

LONDON : i 34, New Bond Street. Directeur et Rédacteur en ebef : G. DARGENTY NEW-YORK : Brentano Brothers.

Paris etDép. : Un an, 5 fr. — Six mois, 2 fr. 50 ON S'ABONNE SANS FRAIS DANS TOUS LES BUREAUX DE POSTE Union postale : Un an, 8 fr. — Six mois, 4 fr.

Pupitre en faïence de Lille (xvii° siècle).
Musée instrumental du Conservatoire. — Dessin de Gabriel Liquier.

EXPLICATION DES PLANCHES

Le Musée du Conservatoire, fondé par Louis Clapisson et inauguré lè
20 novembre 1864, est assurément une des curiosités parisiennes les moins
connues du public. Ce Musée renferme cependant une collection des plus
originales d'instruments de musique de toute espèce et aussi une quantité

considérable de véritables objets d'art. Il y a là à regarder pour tout le
monde, pour le peintre, pour le sculpteur, pour le décorateur aussi bien
que pour le simple curieux. C'est la forme d'un violon, les . ciselures
d'une harpe, le décor d'un clavecin, la guitare-lyre de Fabry-Garat
ornée de peintures attribuées à Guérin ou à Girodet, des cistres à manche
merveilleusement sculptés. C'est la harpe de Marie-Antoinette, celle de la
princesse de Lamballe, qui ne sont pas curieuses à cause de leur histoire
seulement, mais aussi et surtout à cause de leur élégance et de leur cachet.
Les épinettes du xvt° et du xvnc siècle, décorées avec un luxe et un goût
loading ...