L' art ornemental: revue hebdomadaire illustrée — 2.1884

Seite: 21
DOI Heft: DOI Seite: Zitierlink: 
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art_ornemental1884/0027
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
N° 58. — Deuxième année. r^^âÉ^SS?*'? 8 Mars 1884

DIX CENTIMES Tu E N" U M E E. O

PARIS : 33, avenue de l'Opéra. Paraissant tous les Samedis. BRUXELLES : A. n. Lebêgue et C:

TURIN: Mattirolo Luigi, io, Via Po. Directeur et Rédacteur en Chef : G. D ARGENT Y NEW-YORK : Brentano Brothers.

Paris elDëp. : Un an, 5 fr. — Six mois, 2 fr. 50 on s'abonne sans frais dans tous les bureaux de poste Union postale : Un «n, 8 fr. — Sii mois, 4 fr.

forme de caisse. Il est ordinai-

EXPLICATION DES PLANCHES JL rement fermé par un couvercle

et une serrure. Quand le cou-
vercle est bombé, on le nomme

«r a. , -'^SSa^^7^»l^ffl'.?./?I6>j "f^^^'J^ja^^. y. bahut. Pondant le moyen âee,

Marteau. __^^.i^i^l?^ , , . , ,, .

ce meuble servait de table a

Le marteau en argent rc- \\^^^^!2^S"'*"^"l,^^^^§^^S^^^S*l—bb'|b*ai^^^^^^^^^ écrire, d'armoire et de banc,

pousse et dore tic notre pre- ÎSr^ f^f'j^f^CT ^^"Sa^^SjjS^ Du temps de Brantôme le coffre

mière page est un chef-d'œuvre servait encore ace dernier usage,

d'orfèvrerie dont le dessin est m ' "-si, .% mêmeàla couret chez les grands

attribué à Michel-Ange. Ce JSisStJft seigneurs ; on le nommait aussi

marteau servit au pape Jules III IWicBgr" ----} ^ T^^lli ^^SS^^lT^T^^^Ï ^^SrnlP^IP arc^ei du latin arca.

pour inaugurer le jubilé pro- 18 6?^§Mf P^^^^^) iffllsift IffiHfiP^il ^^r^r^glM^^^W^^ Le coffre,dit M. Jacquemart,

clame par son prédécesseur ■ ^BS^SPIP^^ 4lrc*KrIlir ^^fe^^fls fis2S^îra^pÛteSa^r"-^" est un meuble très variable.

Paul III en frappant, le 24 fé- yr W^^^^\ ' " ~— -**- "^""^^Bll II se confond souvent avec le

vrier i55o, les trois coups c%ia£SSlÈS* bahut et devient synonyme de

prescrits par le cérémonial dS^^^^fc ^Hra'^^Sfe malle, écrin, bouge, etc. Le

canonique à la porte d'or de 2S|SvS E» bahut à l'origine était une en-

l'église Saint-Pierre, une porte d'SWSifo JHHfa?" »L «SiilIiSfwî&\ veloppe de cuir ou d'osier cou-

que l'on a soin de murer après "^SBO? l^siSS^F Iw'ÎS'iI^kW vert ^e t0''e> servant à renfer-

chaque jubilé. I Ou 4»MmîW& wSuÇ^TSft mer et à garantir une large boîte

Contrairement à l'usage se- isSai! JlliSiifflL Hl[''^^^a s^. dans laquelle se casaient des

Ion lequel ces marteaux étaient m§t SES wÊ&MImÊr boîtes plus petites; avec le

toujours donnés en cadeau à i^vT $$5&fflSÊI KaÈÊfflS$ifâuf temps le nom passa de l'enve-

quelque personnage important \Wjm ||BM ^^^K^w^^ loppe à la boîte même et servit
présent à la fête, le marteau en j||SS| affi^H jmMÊsÊ'cjËffl a at!s'Sner jusqu'à des armoi-
question, dont la valeur était ■IPbI d^'vWmj f-^Wt ries et des écrins.
déjà alors taxée à quatre cents ^x^.-^ H'^sSB ^mB|IB|'I-sal Quand le coffre était très
couronnes d'or, fut gardé au M i IIP II ■^ÊÊÈKPtkfïfafàtt grand il servait de refuge aux
trésor du Vatican et le pape k.'fj( ||SB '^ÈÊP' Wwvœrml autres pour le voyage et, dans
Grégoire XIII s'en servit de Kl: fiffififfl fflïCwfSÏ l'intérieur, faisait l'office de nos
nouveau pour le jubilé du Wmt tlvÊHÊm mÊ'immn armoires ; il servait en même
24 décembre 1574. A cette oc- fySlj WW^ÊÊÊk wl rlfflll temps de siège et même de
casion, il lui arriva de casser H^ÊSÊÊi fflf *™ftl table. Quant aux coffres plus
le manche au premier coup et ^A^va 'BP! ^'fn petits, ils variaient autant par
de se blesser à la main. 11 fit j| pC^cvJ;n fmnfljHjjn wMI^to'II 'a f°rme que par la matière, et
ensuite cadeau de ce marteau ra î-î^tîxtl ' • ' Wrlisir! ceux d'or, d'argent, de bois pré-
au duc Ernest de Bavière, « A^"t |\ ^MmB ■'•jj^^^j cieux, de cuivre ciselé et émaillé
évêque de Frisingen, qui séjour- ^^l^jê' !••'*'' mÊ rK^ eurent une grande part dans la
nait alors à Rome, lequel ajouta vie élégante et de luxe du moyen
ce don précieux au trésor épis- Vi'' \ "^^iraraf W^^wR âge ; l'habitude de serrer dans
copal, d'où il disparut à la suite J %immmM des coffres non seulement des
des déprédations et des détour- ralrrT^iiHirW bijoux précieux, mais le numé-
nements qu'entraîna la sécula- wfâÈSBSÊÈ raire, fit adopter le nom pour
risation ; en 1865, la direction ;» i; exprimer l'ensemble des finan-
du Musée national de Munich jE&yKWsHfc ces du roi ou de celles de l'État,
en fit l'acquisition chez un or- ^S^^mSr ^"c^'c est encore un
fèvre de la ville de Landshut. ^5§§PF coffre ou bahut appelé parfois

arche, huceau, hucheau, huchel

Grand coffre (Normandie). Marteau ën argent repoussé et doré. et buffet.

Le coffre est un meuble en Travail italien du XVIe sièjle. — Dessin de M"« Herwcgen. Au XIIe et au XIIIe siècle les
loading ...