L' art ornemental: revue hebdomadaire illustrée — 2.1884

Seite: 71
DOI Heft: DOI Seite: Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art_ornemental1884/0076
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
l'art ornemental.

faire un tour de France, la continuité des productions d'un art et de tou-

cher du doigt les transitions.

PETITE CHRONIQ.UE

l'on veut conserver ce monument, qui est une des curiosités de la capitale.

Érigée en 1672, aux frais de la ville de Paris, d'après les dessins de
Blondel, en souvenir des conquêtes de Louis XIV, la porte Saint-Denis ne
porte sur sa façade principale, à ,1a hauteur de la frise, que cette seule
inscription : Ludovico magno.

— La huitième Exposition du Musée des arts industriels de Berlin
comprend, entre autres, une série de dessins de feu Jean Klein, artiste
très distingué, décédé l'année dernière, à Vienne. Klein, qui connaissait à
fond l'art du moyen-âge, s'était adonné exclusivement à la peinture sur

_ On sait que, depuis trois ans, le conseil général de la Seine attribue,

chaque année, un certain nombre de bourses artistiques à de jeunes pein-
tres, sculpteurs, architectes ou verre, où il excellait, à l'égal de

musiciens sans fortune et nés fe,,r^^f^ÊÊIÊÊiJlPt ' -flfi f\'■ ' ' ÛWÊ£SlBfÊîy&X3£i^lfo3?*M Faustner, dont nous avons

dans le département de la Seine. P j|jjjE^jfrj^/^ annoncé la mort dans le dernier
Dans sa dernière session, I ilSi^iÉ^KIl•' ' 'S:^^^^^^^^^^K^$^^0^ÊUÊSm numéro du Courrier de l'Art.
le conseil a réparti lesdites

— Le musée des arts .in-
dustriels de Vienne vient d'ou-

bourses, qui sont de 1,200 fr.
chaque, entre MM. Albert Lam-

■ ... . HT* preè*^wt.&:*~-' .r.-tâ4} >1 ; ■■idi4 \v • JM&mmsM,f -!"•', «î^feSsS vrir, dans une de ses salles, une

bert, artiste peintre, eleve de »falMH^MiiWSk^lvv£.-:J&ffliBÊœmimxm^(§iI^MaMISMB , . .

+ -, , . . WÊSsËB®: " ••• /'-WA 3 ^•''/.^5W«MHH»^>"fl>l WjWOTWWK très intéressante exposition tex-

M. Bin : Emile Laporte, sta- ,^l™*WW^^MfMiiî#, .■ 't -'::-.-!k^^!'^^^^^^m^;^v:}m- rawfe^. "ï ., 1

• 'é%-;i ; B.g -(r^PÈiVIPK-'iZ'^i^^^SS^ImSakl\> I^mIBIIII e comprenant un nombre

considérable de tissus et de

tuaire, élève de M. Bonassieux ; pil'lJ.-3. F: lJ.'i..'f^O'A^ iW fj^f'^i"1 ■ '"'

Léon Quatesous, architecte, .....jfâ^j&MtBlmùaSF ^^^mBBK^l'l>V v&^&S-1

eleve de M. Pascal; Charles Sm^M^tf^^d ^ ' ^mS^ d^touTles n^' ^ "

René, musicien,élève de M. Léo ?5H§L#4: 1 ~ '^jOPfpl ' \\ % ^\ f^^^^^S^" m ^ " pays

Delibes, et Emile Sulpis, gra-
veur en taille-douce, élève de

Signalons, en outre, tou-
jours au même endroit, une
très curieuse exposition de

remporté le second grand prix
de Rome.

M. Henriquel. ^t#^M^' Vf!' —fW 'f 'IWWW'' •• ¥ ."'f "^tf^

■ u . &rmf< JkU* «Mr i*- v ■' i^SwSSBWBWyifri' ^3*dRB8S8fflW moulages polychromes, execu-

Sur ces cinq boursiers du ~.*f , ' • , y 4 ' v ', \ 4§3tlaBflfc,/.,fr # , ■■êm . '

,. . .... ^m^^jWwM^À ''<'ï ■'S^.^'m^W^^^&m^ÊÊÊÊÊÊMÊSÊ tes par M. Alex. Schroth, qui

département, quatre ontdeja m^W^{tf-^fu W -, \... ■^^aJ^CTfeaMjk.^rV^jfeir^. • ■ ,, .. .

''v^^^K^^ra^w^M^BHHHI lmUe manière vraiment

.^f^|^^^^^^fflHHHH magistrale le marbre, la porce-

s^0mmBI^^^^^ês^KHj^r laine' ''ivoire, le bois, le cuir,

— On sait que la ville de fjf^^^^^^^*^j^: ''''^ ' >^^|?l^'^mS^S^fetffe'|-i' '9 voire même les pierres pré-
Paris va ériger, sur la place ^^^Ê^^^wÊ^*' '' "-^^^^'èl^^^^'^^^^^'-^m^^^M cieuses- Ces imitations sont
Maubert, une statue à Etienne f •i-<^-êm^r,0'Êm^^(l ; ' * 'ÏP'Ï^ ^IjBmKl^H^^' SfS^SP'^d»*5' excessivement précieuses, sur-
Dolet, qui fut brûlé vif, comme 1 ^ liîîlfr' I ' y' J^^^^l '•âBHS| tout pour les musées et les
athée, le 3 août 1 3.[.t"., à l'âge M^03m^^'^SÊi^^-"' ''*"•' X-J.^^ vi'^^^^^^^)^^^^aW'5i'' ■'■^^^^■^"'ï écoles d'art industriel de pro-
de trente-sept ans. fix^, * ' ? •^J^i^l ( }, ^ 1 \ mec. v,:ii ne peuvent que rare-
La statue de bronze du Ifl»/ À^'^' ^Skj.t ) I .BwmWB! ' ment se procurer des originaux.

philosophe aura 3 mètres 60 de \\( { \ Wj $*Pf" ' -•' -1 I '€11; Il existe d'ailleurs déjà à Saint-
hauteur. IfPJW^SlMp^ ' iBi^^B Pétersbourg une collection im-
Les esquisses seront dépo- *: jBhHHH portante de moulages de ce
sées le 1" août prochain dans M^^aBS%j^^^^al^y^^Tjà^^^^^^l Jro1 • ?-&f^ir*W. 'iWÊÈÊ&N$m Senre-
le pavillon de la Ville de Paris àf^^9^ÊS^^^^U A '* ^W^. l W^^^^ÊBa^mmÊÊmi : t- 1 -

. , . -J11'-' sî ^SMéÛ, C . ':^* J «ISS»i3w l 'BBHili —Tous les musées d art în-

(Champs-Elysees . Apres expo- HlH»H£h"'fê«W^/r^J-/' ' i T *> ' '■^^JÊlfflÊÊÊEŒ&&wWffî rsmamSmm > . , , .

,,. , • Ht ;■:;);.<■/ fe> >':■ ■SmW^MImÊmm^SS-m.t:f^Smmmms dustnel de la monarchie austro-

sition publique, le ingement ou WUriii-' ''::'-'--Mi' 1 . Sïfe :L' :3JIKs^aàOTS^r^w««', ....

, , r - wÊSmBBBSS&wïïSM&&'>r-fi- ■■.^■^■■■■r** W^^Ê^ÊÊÊÊSÊ^^^^iMmw^SBSBBk hongroise rivalisent en ce mo-

concours sera rendu le 15 août. mZS. z^TJj^d'fiî^Sf' ' ':'imnMBP6yKVï mHoII , .. . „ , .

•Vi^^a§tospw^^6iHiîf':HH ment Je zele et d'ardeur. Celui

— Les réparations de l'an- ^^Ê^mÊ^MM^W 1»^^^»' ffi 1 ¥ 11 de Brunn» en Moravie, vient
tique château de Saint-Germain, Ijf^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^""^^S^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^S^^^^^^^^^^^H "^^^^^S^l ^' ^^^^^^^^^^^^^^^ d'0UVrir un quadruple concours
commencées depuis 1869, sont . '^^^^^ÊgW^^k f^^^ÊÊ^^^^^^^^mÊ ^lÊÈïMi' ' IPour l'exécution de dessins
poursuivies depuis quelques (|f ;:; '/jM^: 'zX' " ^'^^^^^^^^0^^Ê^MbBÊ^ '' $ f^P^^P représentant:

mois avec une certaine activité; j, t||y - '< ' «, 'uti* „^ ^M^wÊÊÊi^^^^ÊÊi^WÊÊ^m^ 10 Un cabinet de travail,

les fossés ont été transformés fiff '^tf \^^^^{^^^^^^^^^^^^Ê^9wi S'^^ft 1 style Renaissance allemande ou.

en square; la chapelle a été |t|¥kj^iwi^O^^^^^W^^^^^WM11^^r^' italienne- top P™, 100 florins;

refaite entièrement d'après le V • «y' A^^^p^l/lNj'^vS - j ((^p/L/| '^1 '\ 2« prix, 5o florins.

plan de Serlio; la toiture de '' \ ' - ...... .' ...... ............. " n" * . ' 2° Un cadre pour tableau

cette chapelle va recevoir une dans le style Renaissance ita-

flèche semblable à celle delà Détail de la porte StanGA. lienne. ,„ priX) I0Q florins .

Sainte-Chapelle. 2e prix, 5o florins.

3° Une reliure Renaissance allemande ou italienne. 1e1'prix, 100 florins;
2e prix, 5o florins.

4° Décoration d'une porte à deux battants. Deux prix, l'un de 5o flo-

Pendant les travaux, on a retrouvé des gargouilles et des chapiteaux
d'une haute valeur architecturale, ainsi qu'une partie des murs de fon-
dation de la citadelle d'Aupec, élevée par Louis le Gros, vers 1123, en
vue de protéger Paris contre les invasions des Normands. Ces fondations
ont été laissées en place, mais les pièces d'architecture détachées sont
exposées dans le square.

— La porte Saint-Denis, classée au nombre des monuments histori-
ques, est dans un état de dégradation auquel il serait bon de remédier.

Plusieurs des bas-reliefs et autres ornements s'effritent, et leurs débris,
en tombant sur le sol, risquent de blesser les passants.

Des travaux de restauration d'une certaine importance s'imposent, si

rins, l'autre de 25 florins.

Les dessins doivent être envoyés à la direction du musée, le 25 août
au plus tard.

Le premier et le dernier de ces concours sont accessibles aux artistes
de tous pays. Quant aux deux autres, les artistes moraviens ou allemands
établis en Moravie peuvent seuls y prendre part.

Ajoutons que les sommes destinées à ce concours proviennent de
dons et legs faits au musée de Brunn, par des amis éclairés de l'art appli-
qué à l'industrie.
loading ...