L' art ornemental: revue hebdomadaire illustrée — 2.1884

Seite: 168
DOI Heft: DOI Seite: Zitierlink: 
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art_ornemental1884/0172
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
i68

L'ART ORNEMENTAL.

point, tant que l'Union ne sera pas assez en fonds pour s'en payer le
luxe au moyen des disponibilités superflues de son encaisse.

Tout autre système est de'risoire et ne saurait avoir d'autre utilité
que de servir les visées ambitieuses d'un politicien avide, qui, après avoir
été ministre d'occasion, veut devenir, si possible, ministre durable.

L'Union centrale a un autre rôle à remplir que de servir de marchepied
politique, le dernier des rôles qui lui convienne. Avec M. Édouard André
elle a eu un président qui ne s'occupait pas de politique, mais exclusive-
ment des intérêts de l'Union, et qui, au lieu de lui prodiguer les phrases
creuses d'innombrables discours, versait sans bruit 25,ooo francs dans la
caisse du Musée des Arts décoratifs.

Assez de phrases, assez de banquets, assez de toasts d'enguirlandeur,
des actes, des actes utiles, voilà ce qu'il faut au Musée des Arts décoratifs
aussi bien qu'à l'Union centrale, et pour cela il faut un président qui
ne soit pas un rhéteur, mais un homme pratique, qui prouve par des
mesures immédiatement fécondes qu'il ne se préoccupe pas exclusivement
des questions de panache et de réclame électorale, et qui travaille vérita-
blement au relèvement de nos industries d'art.

— Le ministère des Beaux-Arts est rentré en possession de la salle des
Etats, au Louvre, entièrement débarrassée du nombreux matériel qui
l'encombrait depuis la clôture de l'Exposition des Arts industriels.

Cette salle avait été demandée récemment, pour y installer une
nouvelle Exposition d'intérêt privé.

Le ministre a cru ne pas devoir accéder à cette demande, la direction
des Musées du Louvre ayant l'intention de mettre à exécution, à bref délai,
le projet consistant à aménager la salle des États pour recevoir une partie
des immenses collections que possède ce Musée, et que l'on n'a pas pu
exposer jusqu'à ce jour, faute de place.

ù'QLi/r.

Lettre tirée d'un Ovide de i 6 5 i.

— L'Union centrale des Arts décoratifs a ouvert deux concours : l'un
entre les écoles de dessin pour les jeunes gens, l'autre entre les écoles pour
les jeunes filles.

Le sujet du premier concours était un vase décoratif, celui du second
consistait en un projet de décoration intérieure (revêtement en faïence).

Le jugement définitif vient d'être rendu. Dix-huit mentions ont été
attribuées aux jeunes gens.

L'École nationale des Arts décoratifs en a obtenu quatorze, parmi

lesquelles figurent le premier, le deuxième et le troisième prix (bourses de
voyage de 800, 3oo et 200 francs).

Le concours ouvert entre les jeunes filles a valu à ces dernières huit
récompenses.

L'École nationale de dessin de la rue de Seine en a obtenu cinq,
dont le premier et le troisième prix.

L'Exposition des sujets récompensés aura lieu ultérieurement.

Lettre tirée d'un Ovide de iC5i.

— La Société archéologique d'Athènes vient de voir couronner de
succès les fouilles entreprises à ses frais à Épidaure. Outre le Stadium,
on a découvert le temple d'Esculape, l'Abaton, le Tholos de Polyclète,
et le temple d'Arthémise, mentionné par Pausanias.

On y a encore trouvé d'importants spécimens de sculpture grecque,
deux statuettes de Victoires, plusieurs torses d'hommes dune grande
beauté, et une statue d'Esculape de l'époque romaine.

G. Dargenty.

Paris. — Imprimerie de l'Art. E. Ménakd et J. Augry, 41, rue de la Victoire.

Le Gérant : EUGÈNE VÉRON.
loading ...